Dell se retrouve encore une fois dans la tourmente ce mois-ci. Après la démission de son CEO Kevin Rollins il y a quelques jours, qui a été rapidement remplacé par le fondateur du groupe, Michael...

Dell se retrouve encore une fois dans la tourmente ce mois-ci. Après la démission de son CEO Kevin Rollins il y a quelques jours, qui a été rapidement remplacé par le fondateur du groupe, Michael Dell, c'est maintenant des actionnaires du constructeur américain de PC qui ont décidé de porter plainte contre Dell. Celui-ci aurait reçu de la part d'Intel d'importantes sommes d'argent qualifiées de "remises exclusives" pour que Dell intègre en exclusivité sur ses ordinateurs et sur ses serveurs les processeurs x86 d'Intel.

Cette pratique illégale aux Etats-Unis aurait permis à Dell de percevoir jusqu'à 800 millions de dollars par an. Et ces versements auraient servis à gonfler artificiellement les comptes du groupe pour que certains dirigeants puissent profiter d'importants gains sur leurs stock-options.
 
Rappelons que Dell fait actuellement l'objet d'enquêtes menées par la SEC, le gendarme américain de la Bourse, et par la justice new yorkaise au sujet d'éventuelles irrégularités comptables commises depuis 2002.
 
Par ailleurs, le plus grand concurrent d'Intel, AMD, accuse le fabricant de puces d'avoir employé des moyens illégaux, comme le versement de pots-de-vin, pour s'aliéner la plus grande partie du marché des micro-processeurs. AMD avait ainsi déposé plainte contre Intel en 2000 auprès de la Commission européenne pour abus de position dominante.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 08/02/2007)