Sans surprise, Dell a annoncé mercredi qu’il maintenait ses prévisions trimestrielles : un chiffre d’affaires pour le 3ème trimestre qui devrait s’élever à 10,6 milliards de dollars. En revanche ...

Sans surprise, Dell a annoncé mercredi qu’il maintenait ses prévisions trimestrielles : un chiffre d’affaires pour le 3ème trimestre qui devrait s’élever à 10,6 milliards de dollars. En revanche, d’ici trois ans, le premier fabricant mondial de PC voit déjà son chiffre d’affaires annuel passé à 30 milliards de dollars, contre 35,4 milliards de dollars de revenus enregistrés sur l’exercice 2002.
La cause de cette très forte progression, déjà anticipée en 2002 par Dell ? La hausse constante de son chiffre d’affaires : + 14 % l’an passé, malgré un contexte économique fortement ralenti. En tablant sur un taux de croissance annuel de son chiffre d’affaires de 15 %, en 2006, Dell pourrait bien arriver à ses objectifs. De fait, l’exercice 2003 devrait terminer avec un chiffre d’affaires d’environ 41 milliards de dollars, soit 16 % de croissance par rapport à l’année précédente.
Dans un contexte où le marché des PC s’essouffle un peu, est-ce toutefois réaliste ? La plupart des analystes le croient, dans la mesure où Dell devrait progresser dans deux secteurs. Du côté des PC, les parts de marché du fabricant pourraient progresser de 17 à 30 % compte-tenu de la forte pression que Dell met sur les prix des ordinateurs.
Par ailleurs, les nouveaux terminaux grand public (MP3, écrans plats à cristaux liquides) que Dell commencent à commercialiser pourraient représenter jusqu’à 20 % des prochains revenus du fabricant, d’après Merrill Lynch. De fait, les composants de télévisions à écran plat sont désormais presque identiques à ceux utilisés pour les ordinateurs. Un avantage de taille pour l’assembleur Dell !
(Atelier groupe BNP Paribas – 10/10/2003)