en progression de 62 %. Contrairement aux autres constructeurs de PC qui annoncent des résultats trimestriels stagnants, Dell continue sa croissance à un rythme annuel supérieur à 50 %. Michael D...

en progression de 62 %. Contrairement aux autres constructeurs de PC qui annoncent des résultats trimestriels stagnants, Dell continue sa croissance à un rythme annuel supérieur à 50 %. Michael Dell, son PDG, indique “nous pensons être les premiers en ce qui concerne aussi bien la profitabilité que la croissance du chiffre d’affaires et du volume des ventes”. Après une progression de son chiffre d’affaires de 52 % au premier trimestre, Dell a réalisé au second trimestre un chiffre d’affaires de 4,33 milliards de dollars (2,81 milliards à la même période de 1997), soit + 54 %, et un bénéfice de 346 millions de dollars (+ 62 %). Ayant sorti de ses usines autant de machines que le numéro un mondial Compaq, Dell est en passe de devenir, tout au moins sur le marché américain, le premier fabricant de micro-ordinateurs. En Europe, Dell vient de prendre la deuxième place, devant Hewlett-Packard et IBM. La principale différence entre Dell est ses concurrents réside dans son mode de distribution. Copié depuis deux ans par ses concurrents, Dell en effet fabrique des ordinateurs exclusivement à la demande. Par ailleurs, dans le contexte actuel où l’effrondrement des prix est devenu un phénomène incontrôlable pour les constructeurs, Dell vend davantage de haut de gamme (2 350 dollars de prix moyen, contre 2 200 dollars pour Hewlett-Packard et 1 800 dollars pour Compaq). Toutefois, pour continuer sa progression, Dell va devoir élargir ses bases et devenir plus agressif sur le marché grand public. Alors qu’il a su devenir le fournisseur de référence de très grandes entreprises (plus de 3 000 ont leurs propres pages Web référencées sur le site Internet du constructeur), Dell se demande si ce modèle peut être transposé sur le marché grand public. Comme l’explique Marie-Eve Schauber, directrice générale de Dell France “c’est un marché que nous attaquons en freinant, en recherchant surtout des utilisateurs avertis et en essayant de les faire acheter le plus possible sur Internet”. Aujourd’hui, Dell vend chaque jour pour 6 millions de dollars de produits par Internet et compte réaliser par ce canal, dans les deux ou trois années à venir, 50 % de son chiffre d’affaires. Le 4 septembre prochain Dell va proposer de procéder à une division par deux de ses actions. (Les Echos La Tribune Le Figaro 20/08/1998)