Pour doper ses résultats et lutter contre la concurrence, Dell opte pour une nouvelle arme. Le spécialiste de la vente à flux tendus d'ordinateurs, Dell, a annoncé hier, en marge de ses résultats...

Pour doper ses résultats et lutter contre la concurrence, Dell opte pour une nouvelle arme. Le spécialiste de la vente à flux tendus d'ordinateurs, Dell, a annoncé hier, en marge de ses résultats trimestriels, qu'il allait utiliser des processeurs Advanced Micro Devices (AMD). Jusqu'à présent, le numéro un mondial des ventes d'ordinateurs personnels utilisait exclusivement des processeurs Intel. Mais il avait laissé entendre cette ouverture dès janvier...
 
La croissance de Dell est marquée par un ralentissement depuis les baisses de prix décidées par le premier constructeur mondial de PC pour regagner des parts de marché. Au premier trimestre, Dell fait état d'une baisse de 18% de son bénéfice à 762 millions de dollars, soit 33 cents par action, contre 934 millions (37 cents) un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a augmenté quant à lui à 14,2 milliards de dollars contre 13,4 milliards sur le trimestre identique de l'exercice précédent.
 
"Le marché s'est beaucoup plus intensifié que ce que nous avions planifié. Certains de nos concurrents ont été plus fort que prévu, les prix de ventes ont baissé plus rapidement dans le domaine du traitement transactionnel, les clients sont plus attentifs aux services et au support fournis", explique Kevin Rollins, le CEO de Dell, avant d'ajouter : "nous avons mis en place une stratégie qui va adresser ces problèmes."
 
Au cœur de cette stratégie, les puces AMD Opteron. Alors que Dell était le dernier grand constructeur de PC à n'utiliser que des puces Intel, la concurrence très forte dans le domaine des serveurs est l'un des facteurs qui a convaincu la société Dell de franchir le pas.
 
Le premier fabricant mondial de PC, annonce qu'il commencera à utiliser des processeurs d'Advanced Micro Devices (AMD) à la fin de l'année. Le groupe a par ailleurs annoncé qu'Intel restera le fournisseur principal de processeurs.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 19/05/2006)