Pour anticiper la croissance de ses ventes sur les principaux marchés mondiaux, Dell Computer veut maintenir ses investissements à un rythme soutenu. Michael Dell, son PDG, de passage hier à Montpel...

Pour anticiper la croissance de ses ventes sur les principaux marchés mondiaux, Dell Computer veut maintenir ses investissements à un rythme soutenu. Michael Dell, son PDG, de passage hier à Montpellier a précisé que sa société investirait sur l’exercice en cours près de 600 millions de dollars. Après avoir annoncé la construction d’une troisième unité de production en Irlande, Dell va ouvrir une nouvelle usine à son siège d’Austin (Texas) d’ici à quelques semaines. La société dispose également d’une nouvelle unité de production, opérationnelle depuis six semaines, en Chine. Au premier semestre 1999, une autre usine verra le jour au Brésil. Dell prévoit également d’ajouter une nouvelle ligne à son usine située en Malaisie et de créer courant 1999 trois nouvelles filiales commerciales en Israël, au Portugal et en Hongrie. Tout en rappelant que la part de marché de Dell était encore inférieure à 10 % sur des marchés stratégiques comme l’Allemagne, la France, le Japon et la Chine (hormis les Etats-Unis, le Canada et le Royaume-Uni), Michael Dell déclare “nous sommes aujourd’hui le numéro deux mondial, mais le potentiel de croissance est énorme. De 220 millions, les ventes de micro-ordinateurs devraient atteindre 1,4 milliard d’ici à dix ans et nous entendons bien acquérir la plus grosse part de ce gâteau”.

Désormais numéro deux mondial devant IBM après avoir enregistré au cours du trimestre achevé fin août une croissance de 54 % de son chiffre d’affaires (4,3 milliards de dollars) et de 62 % de son bénéfice net (346 millions), Dell entend profiter de cette dynamique “notre croissance est très supérieure à celle de Compaq et un nombre croissant d’analystes prévoient que nous deviendrons numéro un aux Etats-Unis au cours du troisième trimestre”.

Avec 9 % du part de marché, Dell est également numéro deux en Europe. Au cours des douze derniers mois, son chiffre d’affaires a progressé sur ce marché de 77 % et ses ventes de PC de 86 %, progression quatre fois supérieure à celle du marché. (Les Echos 20/10/1998)