Larry Ellison, le cofondateur d'Oracle, deuxième éditeur mondial de progiciels, a obtenu un accord lui permettant de verser 100 millions de dollars à des oeuvres de charité pour mettre fin à son...

Larry Ellison, le cofondateur d'Oracle, deuxième éditeur mondial de progiciels, a obtenu un accord lui permettant de verser 100 millions de dollars à des œuvres de charité pour mettre fin à son procès pour délit d'initié qui est en suspension depuis 2001.

"Les plaignants pensent que cette solution est très innovante et qu'Oracle pourrait en tirer profit", a déclaré Joseph Tabacco JR, l'un des avocats représentant les actionnaires, au New York Times .

Aucun représentant de la firme Oracle ne souhaite se prononcer sur la solution du procès qui dure depuis maintenant cinq ans. M.Ellison est accusé d'avoir vendu 900 millions de dollars d'actions juste avant qu'Oracle n'annonce qu'elle ne respecterait pas ses prévisions.

L'accord n'est cependant pas définitif puisqu'il doit être approuvé par le conseil d'administration d'Oracle. Ce serait un des plus gros versements faits pour résoudre un procès de cette sorte face à des actionnaires.

Dans ce type de procès, l'amende est en général versée à la firme elle-même. Selon les termes de l'accord, Larry Ellison doit choisir le nom de l'œuvre et le montant des paiements qu'il ferait sous cinq ans au nom d'Oracle. On ne sait pas si Ellison pourrait ou non déduire ces versements de sa base imposable.

Le 26 septembre, Ellison doit annoncer devant la Cour Supérieure à San Mateo en Californie, s'il accepte cet accord. Les avocats des plaignants devraient alors recevoir 22,5 millions de dollars en plus des 100 millions.

A ce sujet, lire aussi:

Oracle en passe de racheter Siebel ? (02/05/2005)
L'acquisition de Peoplesoft profite à Oracle (30/06/2005)
Malgré un CA en bonne progression, Oracle déçoit le marché (23/03/2005)

(Atelier groupe BNP Paribas- 12/09/2005)