Carly Fiorina quitte Hewlett-Packard sur une note positive. Celle qui a mené tambour battant la fusion de Compaq et de Hewlett-Packard, et est aujourd'hui quelque peu malmenée par un marché qui...

Carly Fiorina quitte Hewlett-Packard sur une note positive. Celle qui a mené tambour battant la fusion de Compaq et de Hewlett-Packard, et est aujourd'hui quelque peu malmenée par un marché qui se réjouit de son départ, peut pour se dédouaner faire valoir de bons résultats sur le premier trimestre de l'exercice 2004/2005.

En un an, le chiffre d'affaires du fabricant a progressé de 10 %, à 21,5 milliards de dollars . Son bénéfice net s'affiche à 943 millions de dollars , contre 936 millions un an plus tôt. La division PC , sur laquelle Carly Fiorina est vraisemblablement entrée en désaccord avec le conseil d'administration de HP, fait montre d'une belle santé, avec une croissance de soin chiffre d'affaires de 12 %.

Autre branche dynamique : celle des services , avec une progression de 20 % du chiffre d'affaires par rapport au premier trimestre de l'exercice 2003. La division imagerie et impression a vu ses ventes croître de 8 %, et de manière surprenante l'activité regroupant les s olutions de stockage et les serveurs a augmenté son chiffre de 9 % à 4 milliards de dollars.

Pour le trimestre à venir , Hewlett Packard table sur un bénéfice net compris entre 35 cents et 37 cents au deuxième trimestre 2005, pour un chiffre d'affaires compris entre 21,2 et 21,6 milliards de dollars. Le groupe va devoir surtout nommer son nouveau président directeur général, après l'intérim encore aujourd'hui assuré par le directeur financier Robert Wayman. Carly Fiorina, de son côté, doit commencer une nouvelle vie avec les plus de 40 millions de dollars qu'elle a reçus en dédommagement de son limogeage...

(Atelier groupe BNP Paribas - 17/02/2005)