Doyenz, un leader dans la mise à disposition de services de sauvegarde Cloud, prévoit la fin du stockage Cloud traditionnel pour le marché des Petites et Moyennes Entreprises (PME). Au fur et à mesure que les Petites et Moyennes Entreprises deviennent plus dépendantes des services Cloud, leurs exigences vis-à-vis des fournisseurs augmentent.

 

Eric Webster – Chief Revenue Officer de Doyenz – est un expert du marché du Cloud. Dans une publication récente, il explique les conséquences, pour le marché, de l'adoption massive de services Cloud par les Petites et Moyennes Entreprises, et partage ses prévisions pour l'année prochaine. Il prévoit l'émergence d'attentes plus pointues des Petites et Moyennes Entreprises en matière de solutions « disaster recovery » qui entraîneront la disparition des services traditionnels de stockage Cloud.

Les PME sont plus vulnérables et leurs attentes sont plus pointues

Au cours des dernières années, l'efficacité accrue des technologies Cloud a démocratisé les solutions de récupération et les a rendues plus accessibles aux Petites et Moyennes Entreprises. Dans le même temps, selon Webster, la dépendance accrue des PME aux applications Cloud les a rendues plus vulnérables que jamais, entraînant une augmentation de leurs exigences vis-à-vis des fournisseurs de services Cloud par rapport au passé. Alors qu'auparavant, le stockage Cloud se résumait à un simple back up sur un disque dur distant, les PME développent maintenant des attentes bien plus spécifiques. En 2012, la simple récupération des données en cas de désastre ne leur suffira plus. Elles entendront récupérer, dans un laps de temps très court, une totale intégrité de leurs applications et de leur environnement de travail.

Ces nouvelles exigences vont mettre la pression sur le nombre croissant de fournisseurs Cloud « plagiaires »

La demande croissante de services de récupération Cloud a suscité l'apparition sur le marché d'une flopée de fournisseurs Cloud plagiaires, mais les nouvelles exigences des PME opéreront certainement une sélection naturelle de ces nouveaux venus. Selon le Chief Revenue Officer de Doyenz, seuls ceux qui seront capables d'offrir des environnements de récupération innovants et une gestion intuitive basée sur le Web survivront en 2012. En outre, les PME n'accorderont plus une confiance aveugle à leur fournisseur de services mais exigeront une preuve tangible que le back up de leurs applications est effectivement sécurisé et qu'ils pourront accéder à leurs données immédiatement, où qu'ils soient et à tout moment.