bénéfices. Après avoir enregistré au deuxième trimestre de son exercice fiscal un modeste bénéfice net de 8 000 dollars, Netscape dégage au troisième trimestre un profit net de 88 000 dollars. Su...

bénéfices. Après avoir enregistré au deuxième trimestre de son exercice fiscal un modeste bénéfice net de 8 000 dollars, Netscape dégage au troisième trimestre un profit net de 88 000 dollars. Sur les trois mois clos au 30 juin 1997, Netscape a réalisé un chiffre d’affaires de 150,2 millions de dollars, contre 135,7 millions à la même époque de 1997, soit une hausse de 10,4 %. Ayant changé de stratégie, Netscape s’est recentré autour de deux activités: les logiciels Internet pour les entreprises, et Netcenter, son site Internet, le plus consulté au monde qui lui rapporte des revenus publicitaires et des royalties de fournisseurs de services voulant y figurer. Les ventes de logiciels pour entreprises ont atteint 111,6 millions de dollars, soit une progression de 16 % par rapport au trimestre précédent, celles de Netcenter 38,7 millions, soit une hausse de 24 %. Le Vice-président Europe, Didier Benchimol estime “ces chiffres démontrent les résultats concrets de notre nouvelle stratégie”. Ces derniers mois, plusieurs contrats importants ont été conclu autour de Netcenter avec Digital Equipment, Bay Networks, Fujitsu, City-Bank ou encore AOL. Concernant les logiciels d’entreprises, placés désormais sous la direction de Barry Ariko, ancien dirigeant d’Oracle, un important contrat a été signé en juillet avec l’opérateur de télécoms néerlandais KPN. Selon Didier Benchimol “nous avons aujourd’hui une image beaucoup plus nette pour nos clients”. La perspective d’un rachat de la société s’éloigne de plus en plus “car nous avons les moyens de développer les produits qu’il faut et nous sommes en train de prouver que nous pouvons rester indépendant”. (Les Echos La Tribune Le Figaro 20/08/1998)