Les développeurs d'outre-Atlantique tournent de plus en plus le dos à l'OS Windows pour créer de nouvelles applications à destination de Linux. C'est le constat que dresse Evans Data Corporation...

Les développeurs d'outre-Atlantique tournent de plus en plus le dos à l'OS Windows pour créer de nouvelles applications à destination de Linux. C'est le constat que dresse Evans Data Corporation.
 
Les développeurs américains commencent à bouder le système d'exploitation Windows: 64,8% des développeurs concoctent actuellement des applications pour les différentes versions de cette plate-forme, alors qu'ils étaient tout de même 74% en 2006, selon une étude de la firme américaine Evans Data Corporation. Elle prévoit même que ce taux devrait baisser de 2% en 2008.
 
Les développeurs plébiscitent davantage Linux
 
Le développeurs préfèrent maintenant se tourner vers le système d'exploitation open source Linux : ils sont désormais 11,8% a avoir fait le choix de créer de nouvelles applications pour cet OS, contre 8,8% il y encore un an, ce qui correspond à une progression de 34%.
 
"Si nous regardons ces dix dernières années [...] il apparaît clairement qu'un changement d'orientation a bien commencé à s'opérer il y a maintenant deux ans, et les chiffres montrent que cette migration est en train de s'accélérer. Linux en a profité [...]", a souligné John Andrews, le président et CEO d'Evans Data Corporation.
 
Un Ruby en devenir
 
Par ailleurs, Evans Data Corporation souligne que les développeurs d'outre-Atlantique plébiscitent davantage JavaScript, qui recueille trois fois plus d'adeptes que PHP, Python et Ruby. Toutefois, ce dernier langage de programmation devrait voir son utilisation augmenter de 50% d'ici 2008.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 05/07/2007)