Altium acquiert Morfik pour mettre en place une solution permettant aux designers de concevoir des objets connectés à la Toile, et de créer également dans les nuages les applications liées à ces objets.

Pour favoriser l'émergence de l'Internet des objets, les développeurs d'appareils électroniques doivent être en mesure de proposer eux-mêmes les services web qui entourent le produit qu'ils conçoivent, affirme Altium, spécialisée dans l'ingénierie informatique. Dans cette optique, l'australienne vient d'acquérir Morfik, développeur de logiciels hébergés dans les nuages. Le but : permettre à la première de fournir une solution plus complète aux ingénieurs souhaitant se lancer dans l'"Internet des objets". L'idée principale étant d'offrir les outils pour mettre en place tout l'environnement, de la conception des composants électroniques à la mise à jour du site auquel renvoie l'objet connecté.

Permettre aux ingénieurs de développer tout l'environnement

"A l'avenir, la conception électronique se divisera en trois étapes : le développement de l'appareil en lui-même, la mise en place de l'infrastructure, et enfin la conception d'applications basées dans les nuages", expliquent les responsables. Selon eux, il faut donc être en mesure de proposer un environnement complet aux ingénieurs, pour leur permettre de développer des appareils miniaturisés, capables de connecter n'importe quel objet à la Toile. Mais aussi pour assurer en aval le développement des services relatifs à cet objet. Comme la possibilité de gérer à distance sa consommation d'énergie, par exemple.

Rendre les applications dynamiques

"L'avantage des technologies de Morfik, c'est que leur approche orientée vers l'objet rend les applications hébergées dans les nuages dynamiques", précise à L'Atelier Nick Martin, directeur d'Altium. Selon lui, il est essentiel que les designers aient une solution qui leur donne la possibilité de connecter différents objets à une même plate-forme dans les nuages. Avant d'acquérir Morfik, Altium proposait déjà des outils aux ingénieurs électroniques, couvrant différents domaines : de la conception de disques durs au développement de logiciels (l'intelligence des processeurs).