Le groupe international DHL, spécialiste mondial du transport express international depuis plus de 30 ans (6,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 251 avions, 17 000 véhicules) a choisi ...

Le groupe international DHL, spécialiste mondial du transport express international depuis plus de 30 ans (6,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 251 avions, 17 000 véhicules) a choisi la solution Oracle Procurement début 2002 afin de rationaliser la fonction achat de l’ensemble de ses filiales. La France a été choisie comme pays pilote. DHL est une entreprise très décentralisée avec 71 000 collaborateurs, dont 2 000 en France, répartis dans 4 000 agences, et ses processus internes d’achats sont très complexes. Selon une étude réalisée en interne, la solution d’Oracle doit permettre de réaliser une possible économie de 0,5 % sur les principaux achats du groupe, soit une économie de 5 millions d’euros sur les achats mondiaux. Le pilote de la solution est opérationnel en septembre 2002. Un mois plus tard la solution est opérationnelle sur tous les sites français. Le déploiement se poursuit actuellement dans le reste du monde, pays nordiques en tête. Premiers bénéfices concrets observés : - la possibilité pour les 200 demandeurs de saisir leur demande sur des catalogues électroniques puis de la suivre depuis leur poste de travail, a fait gagner 20 minutes sur les 30 passées auparavant en moyenne sur chaque achat. - La suppression du circuit papier au profit d’un workflow électrique de validation a permis de réduire de 15 à 4 jours ouvrés le délai entre l’expression de la demande et l’envoi du bon de commande. - La stratégie de eProcurement de DHL France prévoit aussi que chaque gestionnaire d’achat soit désormais associé à un acheteur pour le suivi qualitatif du fournisseur. DHL estime à 20 mois maximum le retour sur investissement de son projet, rien que sur le temps passé dans le traitement des demandes (4 800 demandes traitées en 2002) et sur 0,5 % d’économie sur les achats ciblés. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 10/02/2003)