engagé contre Microsoft: tous les journaux en parlent. Il s’agit de la plus importante procédure engagée depuis 1974 au titre des lois antitrust contre une entreprise soupçonnée de détenir un monopo...

engagé contre Microsoft: tous les journaux en parlent. Il s’agit de la plus importante procédure engagée depuis 1974 au titre des lois antitrust contre une entreprise soupçonnée de détenir un monopole. Accusant Microsoft de s’être servi de sa position de monopole pour imposer son propre logiciel de navigation, James Barksdale, le président de Netscape sera le premier témoin cité par le gouvernement. Les patrons d’Intel et d’Apple qui auraient été amenés sous la pression de Microsoft à abandonner certains projets ainsi que les dirigeants d’America Online et de Sun Microsystems figurent parmi les témoins cités par l’accusation. L’issue de ce procès aura un impact considérable sur l’avenir de Microsoft et sur tous les acteurs de l’industrie informatique mondiale. Toutefois, en dépit de ce procès, les investisseurs continuent d’accorder leur confiance à Microsoft. Depuis le début de l’année, le titre a progressé de 60 %. (Le Figaro 17-18/10 Le Monde 18-19/10 - Les Echos La Tribune Libération l’Agefi 19/10/1998)

Des investisseurs américains viennent de déposer une plainte à l’encontre de Baan. Plusieurs investisseurs américains ont déposé une plainte en nom collectif devant un tribunal de Washington contre le groupe informatique néerlandais Baan. Ils accusent notamment les dirigeants de Baan d’avoir communiqué des informations inexactes sur la santé financière de la société. Les investisseurs ayant acquis des titres Baan entre fin janvier et la mi-octobre accusent la société d’avoir gonflé artificiellement son chiffre d’affaires pour faire progresser le cours de son action. Par la suite, des dirigeants de Baan auraient vendu leurs propres actions. (La Tribune Les Echos 19/10/1998)