Alors que le web-to-store est au cœur des nouvelles stratégies dans le commerce de détail, des machines à imprimer pourraient-elles être le nouveau relais de croissance des kiosques ?

Le Digital-to-print, nouvelle tendance dans la distribution de la presse ?

Alors que la presse écrite ne cesse de voir sa diffusion s’égrener au fil du temps et que la ville de Paris prend des mesures pour la survie de ses kiosques, la société suédoise Meganews teste actuellement des kiosques numériques. Le principe ? Effectuer son choix à travers une liste de 200 magazines d’éditeurs clés en Suède dont Bonnier Group, charger le magazine, payer avec sa carte bancaire sur la machine et disposer de sa commande moins de deux minutes plus tard. Placés dans des endroits stratégiques car de haute fréquentation comme les aéroports, des hôtels, les hôpitaux ou les centres commerciaux de Stockholm, ces kiosques numériques pourraient bien être une solution à la crise structurelle du papier. Cette impression à la demande pourrait en effet permettre aux éditeurs de presse de réduire les tirages initiaux sans perdre de vente car les lecteurs se trouveraient alors en situation optimale pour consulter des journaux ou périodiques.

Une solution écologique ?

Pour éditer, Meganews a adapté les moteurs d’impression des solutions d’impression de Ricoh. L’interface graphique a également été particulièrement travaillée pour bénéficier d’une ergonomie capable de supporter une bonne expérience utilisateur. De plus, outre l’aspect économique, c’est surtout dans l’argument écologique que le concept trouve toute sa justification. En effet, en évitant l’envoi des journaux, les invendus et leur retour ou encore leur recyclage, la société suédoise estime à 60% la réduction de l’empreinte carbone de ces kiosques numériques par rapport à la distribution traditionnelle de presse. Par ailleurs, si l’on pousse plus loin le concept, une personnalisation des pages et des publicités pourraient s’accorder avec le profil des utilisateurs rendant ainsi le format papier plus attractif pour les annonceurs.

La consommation numérique en frein

Si le concept semble à première vue plein de promesses, le développement de la consommation sur support numérique de la presse et des kiosques digitaux à la manière du récent lancement de Google Play Kiosque pourraient-ils déjà sonner le glas de ce projet ? Le dispositif pourrait plutôt être complémentaire car malgré des progrès dans l’ergonomie des titres de presse à destination des tablettes, le papier semble encore signifier une meilleure expérience de lecture. Si des concepts précédents à la manière de NewspaperDirect semblent plafonner, Meganews devra tout de même valider son modèle pour se développer à l’étranger et convaincre les puissants médias anglo-saxons

Rédigé par Pierre-Marie Mateo
Journaliste