D’après une étude commandée par Cartesis, éditeur de progiciels d’analyse comptable, auprès de 150 grandes entreprises en Europe et aux Etats-Unis, la majorité des directeurs administratifs et ...

D’après une étude commandée par Cartesis, éditeur de progiciels d’analyse comptable, auprès de 150 grandes entreprises en Europe et aux Etats-Unis, la majorité des directeurs administratifs et financiers doutent de la fiabilité de leurs données financières et de leur analyse. Seulement 27 % des directeurs financiers ont confiance dans les faits et chiffres qu’ils produisent, et juste 17 % d’entre eux déclarent être certains de la pertinence de l’interprétation de ces mêmes données !

Les résultats de cette étude montrent que les directeurs financiers estiment ne pas analyser les données suffisamment en profondeur et ne pas les placer dans leur contexte, ce qui nuit à la précision et à la compréhension de ces informations. Ceci, bien que 74 % des directeurs interrogés déclarent qu’il est prioritaire pour leur entreprise de ne pas se contenter de présenter des chiffres aux actionnaires, mais d’approfondir l’analyse et de leur livrer « l’histoire qui se cache derrière » ces derniers.

Parmi les priorités, 67 % des personnes interrogées mentionnent « la conversion des données en informations intelligibles » et 59 % « la vitesse du flux de données ». Les entreprise « doivent donc se rendre compte que leur département financier a des exigences légitimes et qu’ils doivent sérieusement réviser les processus et la technologie en place afin de corriger la situation » conclut naturellement Cartesis.

(Atelier groupe BNP Paribas – 13/06/2003)