La SSII Synstar, spécialisée dans la disponibilité des systèmes d’information, vient de réaliser une nouvelle étude pan européenne, intitulée « Switched on across Europe » ...

La SSII Synstar, spécialisée dans la disponibilité des systèmes d’information, vient de réaliser une nouvelle étude pan européenne, intitulée « Switched on across Europe », dans sept pays européens (France, Angleterre, irlande, Allemagne, Espagne, Benelux et Pays-Pas) auprès des directeurs informatiques de 700 sociétés de plus de 200 employés, réparties équitablement dans les secteurs d’activités suivants : banques, assurances, distribution, télécommunications et secteurs publics. La pression sur les directeurs informatiques a baissé significativement en 2002. L’indice de pression est passé de 226 lors de l’étude menée en automne 2001 à 179. Selon les directeurs informatiques européens, l’externalisation de certaines fonctions est synonyme de stratégie informatique améliorée et de croissance personnelle. 75 % des directeurs informatiques souhaiteraient externaliser certaines fonctions informatiques chez les entreprises spécialisées. 55 % des directeurs informatiques souhaiteraient externaliser l’entretien de leur infrastructure, 27 % le support clientèle, 7 % la gestion des équipes. Il s’agit d’un changement important. En effet, l’an dernier, 35 % des directeurs informatiques percevaient l’externalisation comme la plus grande menace pour leurs emplois. 53 % des directeurs interrogés passent en moyenne 65 jours par an en réunion, 16 % passent 131 jours, 31 % y passent 33 jours. 1 % passent même 189 jours par an en réunion. Rien d’étonnant à ce que 13 % des directeurs informatiques parviennent à finir leurs tâches quotidiennes. 44 % d’entre eux disent qu’ils auraient besoin de 2 h de plus par jour, 25 % de 3 h de plus et 16 % de 4 h de plus par jour. 62 % des directeurs affirment prendre l’initiative de présenter des conseils stratégiques à la direction. Selon 30 %, c’est la direction elle-même qui les contacte. 18 % discutent des enjeux informatiques avec la direction au moins une fois par semaine, 35 % une fois par mois et 19 % une fois tous les trois mois. Le contact rapproché avec la direction a changé les priorités des directeurs informatiques. 90 % d’entre eux souhaitent passer moins de temps à régler les problèmes informatiques et plus de temps à contribuer à la stratégie de l’entreprise. 5 % seulement des directeurs souhaiteraient externaliser leurs responsabilités stratégiques. L’étude constate que les directeurs informatiques sont moins préoccupés qu’auparavant par la course aux nouvelles technologies. Les directeurs cherchent, en outre, à améliorer leur niveau de connaissances. 82 % souhaitent suivre des formations afin de se préparer à leurs nouvelles responsabilités stratégiques. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 25/09/2002)