Prêts à tout pour contrer l'invasion des Américains. La famille Guillemot, dont les cinq frères sont aux commandes de la société Ubisoft, vient de se renforcer au capital de l'éditeur. L'Autorité...

Prêts à tout pour contrer l'invasion des Américains. La famille Guillemot, dont les cinq frères sont aux commandes de la société Ubisoft, vient de se renforcer au capital de l'éditeur. L'Autorité des Marchés Financiers (AMF) a fait savoir que la société Guillemot Brothers, détenue à 100 % par la famille Guillemot, détenait désormais 10,95 % des titres Ubisoft et 14,9 % de ses droits de vote.

Depuis que l'éditeur américain Electronic Arts est entré au capital d'Ubisoft à hauteur de 19,9 % de ses actions le 20 décembre dernier, le Français cherche maintes solutions pour garder son indépendance. Au début du mois de janvier, son conseil d'administration faisait savoir qu'il considérait la prise de participation d'Electronic Arts comme hostile.

Un vent de changement souffle cependant sur ce rapprochement : dans son édition de jeudi, le quotidien américain Wall Street Journal affirme que les deux éditeurs seraient entrés en négociations . Leurs discussions porteraient notamment sur le prix à payer pour prendre le contrôle d'Ubisoft et sur sa réorganisation possible.

Le quotidien évoque également la recherche par Ubisoft de solutions alternatives : un rapprochement avec Disney serait à l'étude, ou avec la filiale de jeux sur téléphones portables Gameloft détenu par Ubisoft lui-même. Les actionnaires étudieraient également la possibilité de réinjecter de l'argent frais dans la structure. Des perspectives qui pourraient décevoir le marché, qui spécule depuis l'entrée d'Electronic Arts : l'action Ubisoft a ainsi progressé de 95 % depuis le mois de décembre.

(Atelier groupe BNP Paribas - 17/02/2005)