Le service pour la recherche et le développement de la Communauté européenne (Cordis) a annoncé mercredi un nouveau projet s'appliquant au secteur de la santé : Doc@Hand. Financé au titre de la...

Le service pour la recherche et le développement de la Communauté européenne (Cordis) a annoncé mercredi un nouveau projet s’appliquant au secteur de la santé : Doc@Hand. Financé au titre de la priorité "Technologies pour la Société de l'Information (TSI)", il porte sur la conception d’une série d’outils informatiques d’aide aux professionnels de la santé. L’objectif final est de faciliter la collecte d'informations et de garantir ainsi une prise de décision plus éclairée inhérente aux diagnostics et aux thérapies.

Les professionnels de la santé sont aujourd’hui soumis à une pression croissante : la décentralisation rapide, la pénurie de ressources, et la nécessaire réduction des coûts rend primordiale la collaboration et le partage de l’information et du savoir entre les professionnels. Dans ce contexte, la mission du projet Doc@Hand sera d’élaborer, de tester et de valider une application d'accès à des bases de données de toute l'Europe, qui intègre des systèmes d'aide à la décision.

Le projet permettra une recherche d'information proactive dans les bases de données des organisations partenaires à l'aide de technologies « push » plutôt qu'au moyen d’une approche « pull ». L'utilisateur sera ainsi en mesure de trouver les informations pertinentes sans devoir effectuer une recherche délibérée.

"L'environnement intégré mis au point sera accessible à partir de plate-formes portables comme des ordinateurs portables, de manière à accroître la mobilité des professionnels des soins de santé, et sera validé par les grands établissements hospitaliers en vue d'être pleinement conforme aux normes et aux règles de sécurité et de traitement de données sensibles", a expliqué Salvatore Virtuoso, de TXT e-Solutions, l'un des huit partenaires du consortium.

Lancé au mois de janvier, le projet Doc@Hand durera 30 mois ; la Commission européenne lui a octroyé un budget de près de 2,3 millions d'euros. Trois programmes pilotes seront prochainement mis en œuvre à Barcelone et à Londres pour tester ses applications.

(Atelier groupe BNP Paribas –26/02/2004)