Un pas en avant, deux pas en arrière. C'est une drôle de danse à laquelle l'Icann vient de mettre fin en annulant son feu vert pour la création du domaine en ".XXX". Après avoir donné...

Un pas en avant, deux pas en arrière. C'est une drôle de danse à laquelle l'Icann vient de mettre fin en annulant son feu vert pour la création du domaine en ".XXX". Après avoir donné, en juin dernier, son accord de principe sur l'adoption d'une telle extension pour rassembler tous les sites pornographiques, l'organisme sous tutelle américaine en charge notamment de l'attribution des noms de domaines, a finalement rejeté l'idée.
Ce rejet met un terme à une bataille lancée il y a six ans par le registraire ICM pour obtenir la création d'extensions en .XXX. Les arguments fusaient dans les deux camps pour obtenir l'accord ou le refus de l'organisme.
D'un côté les défenseurs du .xxx estimant que ce nouveau domaine obligerait à l'industrie pornographique en ligne à clarifier ses agissements en souscrivant notamment à des règles de fonctionnement écrites.
De l'autre les opposants aux sites pour adultes, qui affirment que les sites deviendraient plus facilement accessibles, et que l'attribution d'une extension spécifique légitimerait l'accès à ce genre de sites.
A noter, que l'Icann vient par ailleurs d'accepter un nouveau nom de domaine : le " .Tel", qui sera destiné, selon AP, à la création d'un annuaire universel rassemblant tous les identifiants, numéros de téléphone et e-mail des internautes qui auront accepté de fournir ces informations.

(Atelier groupe BNP Paribas - 11/05/2006)