Le groupe de conseil et de services informatiques Cap Gemini a fait mieux que prévu, avec un chiffre d'affaires en hausse de 20,6 % au troisième trimestre, à 1,61 milliard d'euros quand les...

Le groupe de conseil et de services informatiques Cap Gemini a fait mieux que prévu, avec un chiffre d'affaires en hausse de 20,6 % au troisième trimestre, à 1,61 milliard d'euros quand les analystes s'attendaient à des ventes de 1,56 milliard d'euros. L'an passé, à la même période, le groupe affichait un chiffre d'affaires de 1,34 millions d'euros. L'annonce de ces résultats devrait rassurer le marché, après un premier semestre particulièrement inquiétant. Sur cette période, le groupe avait fait état d'une perte nette de 135 millions d'euros... Ce trimestre, c'est surtout en Europe que le groupe a vu son chiffre d'affaires croître le plus : 16,7 % de croissance, contre 2,8 % aux Etats-Unis. Le groupe a signifié que le principal vecteur de croissance ce trimestre émanait des contrats signés avec la société britannique Inland Revenue et le texan TXU. D'une durée de 10 ans chacun, ces deux contrats confirment le poids de l'outsourcing dans la croissance globale de Cap Gemini. La tendance devrait se confirmer avec la signature il y a quelques jours d'un contrat avec le groupe Schneider Electric : 1,6 milliard d'euros sur 10 ans pour l'externalisation des services informatiques de l'entreprise à partir de janvier 2005 et la construction d'un système d'information unique, basé sur des solutions SAP, et accessible à quatre structures opérationnelles du groupe (Amérique du Nord, Asie-Pacifique, Europe, Iberia & International). L'activité d'externalisation devrait compter pour 35 % du chiffre d'affaires du groupe Cap Gemini au second trimestre 2004. (Atelier groupe BNP Paribas - 09/11/2004)