Sony, Matsushita (propriétaire de la marque Panasonic), Samsung et Philips ont annoncé hier qu'ils comptaient lancer en 2006 des produits équipés d'un logiciel open source de gestion des DRM...

Sony, Matsushita (propriétaire de la marque Panasonic), Samsung et Philips ont annoncé hier qu'ils comptaient lancer en 2006 des produits équipés d'un logiciel open source de gestion des DRM ( Digital Rights Management ) pour lutter contre le piratage de la musique.

Dans notre récente évocation des perversités de la protection anti-copie , nous nous étions limités aux supports physiques. La musique numérique n'est malheureusement pas exempte de ces problèmes : morceaux achetés en ligne impossibles à transférer sur un baladeur, interdiction de les graver sur un CD, incompatibilité entre certaines plate-formes de téléchargement…

Pour répondre à ces problèmes, les quatre géants de l'électronique se sont associés avec l'américain Intertrust, spécialiste de la gestion des DRM, dans le but d'élaborer conjointement une plate-forme ouverte de protection des contenus numériques audio et vidéo contre le piratage et la copie illégale.

Annoncée depuis octobre 2004 et officiellement lancée en janvier dernier, cette initiative a été baptisée Marlin JDA ( Joint Developpement Association ). Ses cinq participants ont également annoncé hier la création de la Marlin Developer Community (MDC), qui permettra aux développeurs de logiciels d'avoir accès aux spécifications des DRM mis au point, dès que ces dernières seront finalisées.

Les premiers produits équipés de cette solution Open source de gestion des DRM devraient apparaître sur le marché courant 2006. Cette technologie pourra être utilisée sur tous les appareils susceptibles de lire du contenu numérique. Notons qu'Apple et Microsoft continuent, chacun de leur côté, à préparer leurs propres logiciels de DRM...

(Atelier groupe BNP Paribas- 04/10/2005)