ChaMAILeon propose à un internaute de donner à des personnes tierces des accès à sa boîte mail. A lui de paramétrer qui accède à quel contenu, via un mot de passe défini. Le but : utiliser une même adresse pour gérer différents contenus et projets.

Les échanges personnels et professionnels se gèrent depuis une plate-forme unique

Comment faciliter le partage d'information à partir d'un support de communication unique, pouvant servir tout aussi bien à des fins personnelles que professionnelles ? C'est la question que sont posée des chercheurs de l'Indraspatha Institute of Information Technology de Delhi, qui ont mis au point ChaMAILeon, un service qui permet, à partir d'une adresse mail unique, d'en autoriser l'accès à des personnes extérieures, chacune bénéficiant de droits différents. Il est ainsi possible de donner plusieurs mots de passe à un unique compte, chaque mot de passe accordant un niveau d'accès différent, défini par le propriétaire. Un accès autorise donc de ne voir qu'une certaine part des messages (la personne tierce ne pourra accéder qu'aux messages en provenance de certains destinataires, ou qui correspondent à certains objets de mails, via un système de filtre), tandis qu'un autre donnera un accès plus restreint ou plus large encore.

Une plate-forme tierce

En fait, le système fonctionne comme une plate-forme tierce, sur laquelle il faut se connecter avec ses identifiants mails (pour l'instant le système ne fonctionne qu'avec gmail). Ensuite, sur le principe de la gestion des profils proposée par des sites comme Facebook, l'utilisateur peut créer des listes dans lesquelles il indique le nom de la personne disposant d'un accès, un mot de passe qui lui est dédié, et ensuite soit les mails auxquels elle aura accès, soit au contraire, ceux qu'elle ne pourra visualiser. Le système crée des listes fonctionnant chacune sur le modèle défini. Cela, en s'appuyant sur des standards open source et sur la base de données MySQL, qui compile les données dans des tables séparées, pour stocker les contacts, les listes, les mots de passe, le tout de manière encryptée. Pour le propriétaire du compte, l'ensemble se gère via un tableau de bord.

Simplifier le partage

Selon les chercheurs, la mise au point du service est partie de la constatation que de nombreux internautes partagent le mot de passe de leur compte mail avec leurs proches ou des personnes avec qui ils travaillent. Cela, pour répondre à une demande urgente, ou pour partager de l'information. La demande peut même venir de voies officielles : selon les scientifiques, le gouvernement indien aurait ainsi souhaité éditer un code de conduite demandant aux employés du secteur d'utiliser Facebook pour leur communication, et de partager leur mot de passe avec leurs pairs en cas d'absence. A noter évidemment que la solution répond en partie à des problématiques d'usage ressenties en Inde, et qui ne sont pas les mêmes dans d'autres pays. Mais elle reste intéressante à étudier, car proposant une solution de simplification de partage du contenu depuis une même base. Ce qui pourrait être intéressant pour des la gestion de projets, par exemple.