Le New York Times Magazine, supplément hebdomadaire vendu le dimanche avec le quotidien, consacre un numéro entier cette semaine à la technologie et "l'effet qu'elle a sur nous". Les effets de la t...

Le New York Times Magazine, supplément hebdomadaire vendu le dimanche avec le quotidien, consacre un numéro entier cette semaine à la technologie et "l'effet qu'elle a sur nous". Les effets de la technologie sur nos personnalités et notre vie quotidienne sont disséqués en douze articles. Pour l'auteur du premier article, George Orwelle, la nouvelle technologie "nous rend meilleur". Grâce à elle, nous disposons de plus de liberté, de plus de temps et d'un meilleur sens de a communauté qui nous entoure. Paul Krugman, professeur d'aconomie au MIT, relève qu'elle nous rend "plus riches" "la technologie transformera le monde et l'enrichira. Mais elle le fera comme au bon vieux temps, petit à petit". Elle nous rend "plus rapides". Cependant devenus "accros" à la rapidité, on ne sait plus ralentir. Elle rend "audacieux", puisque chacun, du moment où il a une bonne idée, peut pénétrer dans le club des stars de l'ére digitale, inventeurs ou patrons. "Plus cools", surtout sur les campus universitaires, l'ordinateur ayant désormais le statut de "fondement d'une nouvelle contre-culture". Grâce aux progrés qu'elle permet d'accomplir à la science, nous sommes "plus optimistes". Charles Siebert, écrivain, estime quant à lui qu'elle ne nous rend "pas si différents", car "quel que soit le tapage que l'on fasse autour de nos machines, elles nous sont curieusement étrangères, à notre nous en chair et en os et à nos états d'âme quotidiens". Le New York Times Magazine conclut "qu'au bout du compte, elle nous rend meilleurs". (Le Monde - 03/10/1997)