Une étude du cabinet Mindwave Research, menée auprès de plus de 300 commerçants en ligne américains, fait le point sur les fraudes en ligne : il semblerait que les pertes qu'accusent les ...

Une étude du cabinet Mindwave Research, menée auprès de plus de 300 commerçants en ligne américains, fait le point sur les fraudes en ligne : il semblerait que les pertes qu’accusent les commerçants à cause de la fraude déclinent année après année. Une baisse attribuée aux moyens de prévention mis en œuvre par les responsables de sites marchands, qui n’hésitent pas à investir pour sécuriser les transactions passées avec leurs clients.

69 % des commerçants nord-américains ont pris des mesures destinées à réduire les risques de fraude en ligne. Il peut s’agir de la mise en place d’un service de vérification d’adresse (75 %), du traitement manuel des demandes (65 %), de l’emploi de règles de décision établies en interne (49 %), ou encore de l’utilisation d’un système de vérification des numéros de cartes de crédit (44 %).

Au nombre de toutes ces options, c’est celle de la vérification des adresses qui a connu la plus grande expansion. En 2001, 46 % des commerçants en ligne y avaient recours ; cette proportion est passée à 71 % en 2002, puis à 75 % en 2003 ! De plus en plus de commerçants (49 % en 2002) se résolvent également à employer un salarié chargé spécialement de la gestion du risque de fraude, et à opter pour des solutions de cryptage des numéros de cartes de crédit (59 % en 2002).

Des mesures que semblent apprécier les consommateurs adeptes des achats en ligne. Une étude du cabinet Jupiter Research a comptabilisé que 18,9 millions de ménages ont effectué un paiement en ligne au cours de l’année 2003 (contre 12,2 millions en 2002), et le cabinet estime que ce chiffre pourrait atteindre les 60,6 millions d’ici 2008.

(Atelier groupe BNP Paribas – 24/11/2003)