Créée en mars 1999 par des professionnels du logiciel d’entreprise, eFront est le premier éditeur européen de sites ASP. eFront (http://www.efront.fr) développe des sites ASP à forte valeur ajouté...

Créée en mars 1999 par des professionnels du logiciel d’entreprise, eFront est le premier éditeur européen de sites ASP. eFront (http://www.efront.fr) développe des sites ASP à forte valeur ajoutée sur sa technologie eFrontWare, permettant un accès multicanal aux informations (PC, téléphone mobile, pocket PC, PDA). En 2000, deux applications ont été lancées, FrontSales (http://www.frontsales.com) et FrontExpenses (http://www.frontexpenses.com), réciproquement sur le domaine de la gestion des forces de vente et sur celui de la gestion des frais et des voyages professionnels. D’autres applications pratiques destinées aux entreprises, commercialisées sous forme d’abonnement mensuel, seront proposées par la suite. Par ailleurs, eFront commercialise sa capacité à développer, sur la base de la technologie eFrontWare, des sites ASP à forte valeur ajoutée pour le compte d’ASP Hosters, d’opérateurs télécom ou de grands clients. L’ASP est un nouveau modèle de commercialisation et de distribution s’adressant principalement aux PME. L’offre ASP consiste à externaliser l’hébergement d’une application auprès d’une société tierce. Le marché de l’ASP est appelé à croître considérablement dans les trois prochaines années. Ce marché devrait ainsi atteindre 1,43 milliard de F en 2004, contre 61 millions de F en 2000 (source IDC/eFront). Il existe en France, 330 000 entreprises de 6 à 500 salariés, équipées de logiciels de gestion comptable, commerciale ou de ressources humaines. Elles dépensent 7,5 milliards de F tous les ans pour l’amortissement et la maintenance de leur système informatique de gestion. Chaque année, 50 000 entreprises de 6 à 500 salariés changent de logiciel de gestion. La répartition des dépenses sur ce marché est de : 30 % pour le logiciel (2,2 milliards de F), 25 % pour le service (1,9 milliard de F), 45 % pour le matériel (3,4 milliards de F). (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 19/02/2001)