Spécialisée dans la conception et la fabrication de boîtiers électroniques en verre métal et céramique, la société Egide va s'introduire au nouveau marché le 11 juin. 258 478 titres seront proposés ...

Spécialisée dans la conception et la fabrication de boîtiers électroniques en verre métal et céramique, la société Egide va s'introduire au nouveau marché le 11 juin. 258 478 titres seront proposés au public, dont 191 304 actions nouvelles et 67 174 actions provenant de cession. Complétée par une surallocation de 43 479 titres, l'opération prévoit une fourchette de prix comprise entre 115 F (17,53 euros) et 123 F (18,75 euros). Le prix définitif sera fixé le 7 juin. Au terme de l'opération, le public devrait détenir environ 46 % du capital, le management 9 %, les financiers conservant 45 % environ. L'entreprise compte lever au total 35 millions de F (5,33 millions d'euros) afin de financer une croissance externe et des projets d'investissement dans ses usines de Trappes et de Bollène. Ce dernier site est spécialisé dans les composants en céramiques. Cette technologie phare sur un marché en hausse, porté par les télécommunications en fibres optiques, sera largement développée. Les télécommunications représentent 70 % de son activité. Viennent ensuite les secteurs de l'avionique (21 %) et du spatial (9 %). Son président Jean-Pierre Blanchard indique "pour certains produits de notre gamme, nous prévoyons une progression importante des volumes dès 2 000, de 500 000 unités à plusieurs millions par an". En 1998, la société a réalisé un chiffre d'affaires de 113,3 millions de F en hausse de 31 % et un résultat net de 3,9 millions de F. Egide prévoit un chiffre d'affaires en 2001 de 205 millions de F. (La tribune - 3/06/1999)