En 2011, les solutions hébergées dans les nuages ont de fortes chances de devenir l'un des secteurs d'investissements privilégiés des compagnies. Les infrastructures privées devraient mener le jeu.

Des entreprises de plus en plus attirées par le cloud

L'investissement dans des solutions d'informatique dans les nuages se précise comme une priorité pour les entreprises, si l'on en croit Unisys, qui a mené deux études ces dernières semaines sur le sujet. Selon la première, ce sont en effet presque la moitié (44 %) des personnes interrogées qui ont expliqué faire passer le cloud computing au centre de leurs investissements en 2011. "L’utilisation du cloud computing fait de plus en plus sens dans l’organisation des entreprises. Du coup, elles commencent à réfléchir sur le type de solution qui sera la mieux adaptée à leur stratégie", explique Sam Gross, vice président d’Unisys.

Le cloud privé privilégié

Dans le détail, la faveur revient aux infrastructures privées : selon la deuxième étude menée par le fournisseur de solutions technologiques, 80 % des entreprises prévoient de faire appel à des services de cloud, et 45 % en passant par des solutions dites privées. 15 % seulement privilégieront le public, et deux sur dix préfèreront recourir à des solutions hybrides. C'est-à-dire une infrastructure capable d’héberger à la fois les besoins internes des entreprises, et en même temps les applications en ligne que les sociétés vendent à leurs clients.

Les autres priorités d'investissements ? Le mobile et la sécurité

En ce qui concerne les autres segments d'investissements, Unisys note qu'un quart des entreprises prévoit de miser sur les appareils mobiles, une quinzaine de pourcent sur des solutions de cybersécurité et le reste cherchent avant tout à réduire leurs coûts et ne prévoient pas de porter d'importants projets. Les études ont été menées auprès d'un peu moins de trois cents responsables d'organisations pour la première, et une centaine pour la seconde.