Les internautes se montrent préoccupés quant à la veille que pourraient réaliser des sociétés sur leur présence en ligne. Cela les rend notamment frileux quant à leur volonté de s'exprimer librement.

Des entreprises trop intrusives sur la Toile ?

Les internautes se montrent préoccupés de la veille que les entreprises pourraient effectuer sur leur présence en ligne, révèle le Center for the Digital Future dans une étude. L'enquête annuelle américaine* montre en effet que près de la moitié des personnes de 16 ans et plus interrogées sont inquiètes du fait que les sociétés privées pourraient vérifier ce qu’elles font sur le web pour le réutiliser, notamment à des fins marketing. "Beaucoup d’entre nous craignent que le Big Brother souvent évoqué dans nos vies, soit devenu le Big Business", explique Jeffrey I. Cole, directeur du Centre à l’USC Annenberg School for Communication and Journalism.

La peur de l’intrusion

"Cette appréhension s'est trouvée renforcée après les histoires de tracking de personnes via le GPS et autres histoires similaires", ajoute t-il. "Les préoccupations des utilisateurs en ce qui concerne l'implication des compagnies dans leurs vies ne doivent pas être négligées". D'autant que pour la majorité des internautes, le web doit rester un espace sur lequel s'exprimer en toute liberté. Ainsi, 55 % jugent qu'il doit être possible de faire part sur la Toile de ses opinions, même si elles sont extrêmes.

Une plate-forme d’expression libre

Et 70 % estiment que critiquer son gouvernement fait partie des droits fondamentaux sur le web. Reste que sur ce terrain, une quarantaine de pourcents se méfie de la veille que le gouvernement serait susceptible d'effectuer sur les activités des citoyens en ligne. Un chiffre qui reste aussi conséquent. Et si un tiers dit que la Toile reste un endroit sécurisé sur lequel évoquer ses convictions, ils sont un peu plus à penser que cela n'est plus le cas.

*La dixième enquête du Centre de l’avenir du numérique