Technologie, design, maîtrise de la communication... Telle est la recette miracle exploitée par Apple cette année avec son baladeur numérique. Un baladeur qui a donné une nouvelle vigueur à la...

Les faits marquants
Technologie, design, maîtrise de la communication... Telle est la recette miracle exploitée par Apple cette année avec son baladeur numérique. Un baladeur qui a donné une nouvelle vigueur à la marque à la pomme en lui permettant d'infiltrer le monde des utilisateurs de PC par la musique.
Le 15 avril 2004, Apple publiait un chiffre d'affaires trimestriel en progression de 30 % : merci l'iPod, dont Apple a vendu en trois mois plus de 800.000 unités. Pour continuer de surfer sur cette vague des baladeurs, Apple lance plus tard le mini iPod, aux couleurs acidulées. Après 10 jours de commercialisation, le baladeur est en rupture de stock. Et pourtant, le mini iPod dispose de bien moins d'espace de stockage que le premier iPod...
Juin : Apple lance l'iTunes Music Store en Europe et présente Tiger, la prochaine version de son système d'exploitation Mac OS X incluant la recherche sur PC.
Août : Apple sort un nouvel iMac. Que l'on soit Macintoshien ou pas, force est de reconnaître que l'esthétique de cet ordinateur est exceptionnelle (lire notre article du 31.08.2004 ).
Les points forts d'Apple
- Technologie (capacités de stockage révolutionnaires) et design : Apple est parvenu comme aucun autre fabricant à allier ces deux composantes. Il suffisait d'y penser, mais la simplicité et la blancheur de l'iPod dans un univers technologique en gris et noir ont assuré son énorme succès. Avec lui, Apple s'est imposé comme une référence sur le segment des baladeurs.
- Marketing et communication virale réussis. Véritable phénomène de mode, l'iPod est très demandé, au point que les ruptures de stock sont fréquentes. Celles-ci alimentent encore plus le mythe d'un produit que les utilisateurs doivent se dépêcher d'acheter...
- Association d'un matériel, d'un logiciel et d'un service. Avec l'iTunes Music Store (plus de 200 millions de titres vendus à ce jour), Apple est parvenu à offrir un package complet à ses utilisateurs. Du côté des ordinateurs, les consommateurs sont nombreux à attendre la sortie du prochain OS d'Apple, Tiger, pour s'offrir le dernier iMac.
Les points faibles d'Apple
- La concurrence s'est très sévèrement intensifiée, par rapport à l'année dernière. Les baladeurs numériques disposent de plus de fonctionnalités, d'un espace de stockage important, parfois d'écrans couleur, etc. Dans la guerre des prix et des offres qui s'annonce en 2005, difficile d'avancer qu'Apple sera capable de suivre... L'iPod devra veiller à ne pas connaître le même "sort" que les 1 er Mac : après une ascension fulgurante sur le marché, ils se sont progressivement fait grignoter des parts de marché.
- La stratégie tunnel d'Apple, qui consiste à contraindre les utilisateurs de l'iPod à utiliser son service de musique en ligne, peut se retourner contre lui. Cette contrainte commence à être comprise par les consommateurs, qui voient les limites du système Apple. Pourtant, Apple ne semble absolument pas décidé à soutenir l'interopérabilité... ce qui lui causera très certainement du tort, à l'heure où Microsoft et son format sont adoptés par de plus en plus de services de musique en ligne.
- Ces derniers mois, Apple a tellement voulu surfer sur la vague du succès iPod qu'il a sorti des appareils dont l'utilité peut être mise en doute. L'iPod U2 en est un exemple. L'iPod Photo en est un autre : sorti au mois de novembre, l'appareil permet à son utilisateur de stocker des photos sur son baladeur, et de les visionner sur écran couleur. Sauf que l'iPod photo ne prend pas de photo ! C'est bien dommage, à l'heure où le numérique est en plein boom et où le marché est attaqué de toutes parts.