Affirmation du leadership dans la recherche sur Internet, lancement de nouveaux produits, entrée en bourse... L'année 2004 est à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire de Google.

Les faits marquants
Le moteur de recherche : un leadership sans faille
En France…
Octobre 2003 : Google totalise 62 % des recherches effectuées depuis la France sur Internet. Yahoo, en seconde place, reste loin derrière avec 12 % des recherches, Voila est à l'origine de près de 9 % des recherches.
Novembre 2004 : Weborama annonce un nouveau record pour Google, qui est désormais à l'origine de plus de 7 recherches Internet sur 10. Sa part de marché sur le Web français est de 75,2 %, ce qui permet au leader de laisser loin derrière lui ses concurrents : Yahoo (6,73 %), MSN (3,57 %), AOL (3,45 %) et Wanadoo / Voila (2,9 %).
Et dans le reste du monde…
Aux Etats-Unis, l'écart entre Google et ses concurrents est moindre : 35 % du volume des recherches sur le Net vont sur Google, contre 28 % pour Yahoo ! et 16 % pour AOL (Source : Comscore, février 2004) . Au niveau mondial, Google totaliserait 43 % des recherches contre 31 % pour Yahoo !
L'entrée en bourse
Au mois d'août dernier, enfin, Google entrait en bourse. Son prix d'introduction ? 85 dollars l'action, pour la seconde plus importante introduction en bourse de l'histoire des sociétés Internet (Genuity avait levé 1,913 milliards de dollars). Google, lui lève 1,66 milliard de dollars avec 19,6 millions d'actions vendues. Le lendemain, le prix au Nasdaq était de 100,3 dollars. Qu'en est-il aujourd'hui ? Le titre affiche aujourd'hui une valeur comprise entre 175 et 180 dollars. En 2003, Google a publié un chiffre d'affaires de 961,9 millions de dollars, dont 96 % sont issus de la publicité. Son bénéfice net a doublé entre le troisième trimestre 2003 et le troisième trimestre 2004, pour passer de 20,4 à 52 millions de dollars.
Les nouveaux produits

la messagerie Gmail
Nouvelle version de Blogger , outil d'aide à la création de blogs
Google Desktop Search , pour rechercher des informations sur son PC
Google Scholar , pour les étudiants et les chercheurs principalement
Actualisation de GSA , pour effectuer des recherches sur l'Intranet
Lancement d'un test sur un service de recherche par SMS
Lancement de la publicité locale sur Google US

Les points forts de Google cette année
- Bien joué, Google : le moteur de recherche numéro un s'est assuré cette année la primeur de la recherche sur PC, en lançant au mois d'octobre Google Desktop Search.
- Depuis novembre, son moteur de recherche n'indexe plus 4,3 mais 8,06 milliards de pages. Il dame donc le pion à ses concurrents, et surtout à Microsoft qui a lancé le même mois la nouvelle mouture de MSN Search.
- Cette année, comme les années précédentes, Google est LA référence de la recherche sur Internet. Sa barre d'outils s'est imposée et le site de Google, épuré, est devenu un réflexe dès qu'il s'agit de chercher des informations sur le Web.
Les points faibles de Google en 2005
- Microsoft a lancé le 14 décembre son outil de recherche pour PC. Yahoo a annoncé le sien pour janvier et celui d'Apple, intégré à son OS Tiger, sortira en avril. Yahoo n'inquiète peut-être pas Google, mais il faut se méfier de Microsoft, qui risque d'intégrer son nouvel outil à son navigateur Internet Explorer, à Outlook et au bureau des utilisateurs. Pourquoi aller chercher Google Desktop Search lorsqu'on a déjà la fonctionnalité à disposition sur son ordinateur nouvellement acheté ?
- Le Page ranking, qui suppose que l'importance d'un site est jugée en fonction du nombre de liens qui pointent vers ce site Internet pose plusieurs problèmes. Pour commencer, il pénalise les sites Internet derniers nés du web et ceux qui traitent de domaines très pointus (recherche des laboratoires, travaux universitaires...) qui obtiennent un indice de popularité faible, alors que pour l'internaute leur référencement est crucial.
- Par ailleurs, le Page ranking a montré ses limites cette année avec l'apparition des Google bombings : des internautes webmasters ont mis en place sur leurs sites des liens vers le site de leurs cibles en les associant à des termes inappropriés. C'est ainsi qu'en tapant "miserable failure" dans Google, des internautes se sont vus proposer comme premier résultat la biographie officielle e Georges Bush sur le site de la Maison blanche.
- La rapidité de l'indexation : celle de Google est largement dépassée par d'autres moteurs de recherche de sociétés beaucoup plus petites que Google. Comme Exalead, dont la solution permet d'indexer très fréquemment les sites Internet sans faire exploser la bande passante (lire à ce sujet l'interview de François Bourdoncle , en date du 16.04.2004).
- Cette année 2005, Google va avoir un sérieux défi à relever : celui de la vidéo . Tout comme ses concurrents, Google travaille actuellement à la mise au point d'un moteur de recherche dédié aux contenus vidéo. Un nouveau défi pour Google, dont certains disent qu'à force de se disperser Google pourrait bien perdre de son efficacité. Les réponses en 2005...