dans le secteur bancaire. Les établissements français apparaissent pour la première fois dans le champ d'investigation de cette sixième édition élargie à l'ensemble des acteurs financiers, soit un ...

dans le secteur bancaire. Les établissements français apparaissent pour la première fois dans le champ d'investigation de cette sixième édition élargie à l'ensemble des acteurs financiers, soit un échantillon de 131 institutions de 17 pays. En matière de technologie, les dépenses pour les personnels et les matériels constituent 65 % des engagements budgétaires, les dépenses dites discrétionnaires (portant sur les processus et les outils de relation avec la clientèle) progressent atteignant en 1996, 29 % des dépenses totales (25 % en 1995). En 1997, elles devraient atteindre 31 %. Deux sous-groupes, tout d'abord les moyens consacrés au suivi et à l'anticipation des besoins de la clientèle représentant 31 % du total. Voulant se donner les moyens d'être efficaces face aux attentes des clients, 60 % des banques utilisent des outils de Datawarehouse. Le second groupe est, quant à lui, constitué des moyens destinés à la diffusion de nouveaux produits et services (19 %). Par ailleurs, les banques réorganisent leurs canaux de distribution et l'on assiste ainsi à la montée en puissance de la banque à distance qui nécessite une plus grande intégration des chaînes de traitement avec le développement de la "saisie unique de la transaction" (One Touch Processing). 18 % seulement des réseaux européens envisagent de réduire le nombre de leurs agences. Le rapport souligne également qu'au cours des prochaines années, l'Internet va connaître une croissance importante. En 1996, 77 % des établissements disposaient déjà, via le Web, de vitrines commerciales et institutionnelles. 59 % des établissements interrogés prévoient une montée en charge des réseaux ouverts vers des applications transactionnelles en ligne (87 % aux Etats-Unis). Dès 1998, 80 % des établissements affirment pouvoir disposer de tels services en ligne. Les banques sont convaincues que pour les prochaines années, l'Internet sera pour elles un champ de bataille majeur. (L'Agefi - 23/06/1997)