La tablette se présente de plus en plus comme une piste privilégiée pour les marketeurs pour relancer la consommation : ses utilisateurs consultent et achètent beaucoup via ce canal.

Aux États-Unis, la consommation est relancée par la tablette

Le nombre d'utilisateurs de tablette aux États-Unis vient officiellement d'atteindre en 2012 les 29,5 millions d'individus. Soit à peu près 11% de la population américaine, selon une étude réalisée conjointement par InMobi, régie publicitaire mobile, et Mobext, spécialiste du marketing mobile. Une réelle opportunité pour Phuc Truong, DG de Mobext US pour qui "ces résultats prouvent l'importance pour les entreprises d'incorporer les contraintes de l'usage des tablettes dans les campagnes marketing multicanal". Mais surtout une bonne raison, selon le sondage effectué auprès de 9600 utilisateurs d'appareils mobiles, de relancer l'économie aux États-Unis du fait que la tablette se présente comme un véritable tremplin à la consommation.

Une question de temps et de qualité

Car non seulement, 60% des utilisateurs passent au moins 30 minutes par jour à accéder à des contenus médias à partir de celles-ci, mais ils seraient également 52% à l'utiliser dans le but de combler ce qui aurait pu s'apparenter à une période creuse de leur journée. Celle-ci s'adaptant donc parfaitement au rythme de vie dynamique des Américains qui délaissent ainsi petit à petit les ordinateurs portables et les PC fixes. L'étude révèle en effet qu'ils sont 29% d'utilisateurs à négliger ces appareils au profit de leur tablette lorsqu'il s'agit de se connecter sur Internet. La raison ? Un peu moins de la moitié des utilisateurs, soit 48% précisément, s'accordent à dire que le design attirant et l'accessibilité de cet outil rend plus facile l'accès à des contenus médias que sur un ordinateur portable ou un PC. Mais l'étude confirme que celui-ci avantagerait beaucoup plus les commerces en ligne que les magasins physiques.

Pour un cycle d'achat complet

Et cela se constate notamment dans la propension d'individus affirmant avoir arrêté de lire des livres papier (29%) au profit de leur équivalent numérique. Mais également le nombre grandissant d'individus déclarant se rendre moins souvent en magasin depuis l'achat de leur tablette (22%). Ils seraient même 55% à acheter des produits à partir de celle-ci au moins une fois par mois, avec des pics d'achats constatés autour de 18h et de minuit. Enfin, l'étude dévoile que l'intégralité du cycle d'achat se passerait sur l'appareil. Ainsi, 55% des sondés expliquent avoir découvert le produit acheté pour la première fois sur la tablette, 53% y évaluent ensuite leur achat et 58% expliquent y suivre également son déroulement (réception de facture, livraison, retours éventuels...).

Rédigé par Aurore Geraud
Responsable éditoriale