Aux Etats-Unis, l'impressionnante croissance de l'usage d'Internet (environ 51 % par an) est battue en brèche par la croissance du nombre des attaques informatiques, de l'ordre de 99 % (taux de ...

Aux Etats-Unis, l’impressionnante croissance de l’usage d’Internet (environ 51 % par an) est battue en brèche par la croissance du nombre des attaques informatiques, de l’ordre de 99 % (taux de croissance calculé entre les mois de mai et d’août 2003). Des attaques qui augmentent et se complexifient.

Par rapport au reste du monde, les Etats-Unis détiennent le record de ces attaques informatiques, puisqu’ils sont touchés par 81 % d’entre elles. A titre de comparaison, l’Australie, qui détient la seconde place du classement, n’est victime que de 6,37 % des attaques recensées mondialement ; en Europe, la France détient la dixième place (0,28 %), derrière deux de ses proches voisins, le Royaume-nui (0,38 %) et l’Allemagne (0,41 %).

Selon un rapport de Verisign, entreprise de veille sur le commerce électronique, les Etats-Unis détiennent également le record du nombre de tentatives de fraude constatées sur le web. 6,2 % des transactions d’e-commerce effectuées entre les mois de mai et août 2003 étaient frauduleuses, et 52 % des auteurs de ces fraudes seraient étrangers. Au total, les Etats-Unis sont concernés par 47,8 % des tentatives de fraude dans le domaine du commerce électronique. Le pays de l’oncle Sam devance donc largement le Royaume-Uni (5,25 %), en seconde place, le Nigeria (4,81 %), à la troisième place, ou encore l’Allemagne (1,94 %), à la septième place. Quant à la France, elle n’apparaît même pas dans ce « top ten » des pays victimes de la fraude dans le domaine du commerce électronique !

(Atelier groupe BNP Paribas – 14/11/2003)