Selon une étude menée par le cabinet Gartner, les attaques de phishing (ou hameçonnage) auraient permis de détourner 2,8 milliards de dollars cette année aux Etats-Unis. Selon cette étude...

Selon une étude menée par le cabinet Gartner, les attaques de phishing (ou hameçonnage) auraient permis de détourner 2,8 milliards de dollars cette année aux Etats-Unis. Selon cette étude réalisée auprès de 5000 internautes américains, 24,4 millions d'entre eux ont cliqué sur des liens contenus dans des e-mail frauduleux. Ils étaient moitié moins nombreux en 2005.
 
Les escrocs du Web semblent avoir bien adopté cette stratégie pour avoir accès frauduleusement aux données personnelles des internautes. Ces attaques sont de plus en plus efficaces grâce à l'utilisation de faux sites bancaires ou cyber-marchands de mieux en mieux réalisés.
 
Actuellement, le montant moyen d'un détournement de fonds par la méthode du phishing s'élève à 1244 dollars contre 256 un an plus tôt. En outre, 3,5 millions d'internautes américains se sont laissés tenter par le contenu des faux e-mails et ont délivré des informations personnelles.
 
Autre mauvaise nouvelle : le taux de remboursement des sommes détournées n'atteint plus aujourd'hui que les 54% alors qu'en 2005, 80 % des sommes détournées par les phishers avaient été restituées.
 
Le moyen le plus efficace pour se prémunir de ces attaques intempestives reste le filtre anti-phishing que l'on retrouve dans les navigateurs Web Internet Explorer 7.0 et Firefox.2.0.
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas – 10/11/2006)