Dans le fief du numéro un mondial du logiciel, on prépare d'arrache pied la sortie des nouveaux fleurons de la marque. Au programme : le nouveau système d'exploitation grand public, Windows Vista...

Dans le fief du numéro un mondial du logiciel, on prépare d'arrache pied la sortie des nouveaux fleurons de la marque. Au programme : le nouveau système d'exploitation grand public, Windows Vista et la version 7.0 d'Internet Explorer.

Windows Vista : un OS mis sur le grill des utilisateurs… et des pirates !

La première version bêta du nouveau système d'exploitation de Windows a été mise à disposition des testeurs en juillet. Initialement baptisée Longhorn, cette nouvelle mouture portera finalement le nom de Windows Vista. Comme toujours lorsque Microsoft lance un produit, les détracteurs sont montés au créneau.

En concevant Windows Vista, les ingénieurs ont, selon Microsoft, mis l'accent sur la sécurité. Les pirates et concepteurs de virus se sont empressés de se procurer cette version bêta et d'y chercher des failles. Avec l'acharnement qui les caractérise dès qu'il s'agit de produits estampillés Microsoft, ils obtiennent des résultats. L'éditeur a déjà dû modifier ses projets concernant son nouveau système d'invite de commandes, jugé trop vulnérable pour être intégré dans la version finale de Vista.

Moins de deux mois après la sortie de la bêta 1 de Vista, George Bakos, expert en sécurité informatique à l'université de Darmouth, a détecté une importante faille de sécurité dans un système de communication entre utilisateurs (sur le modèle du Peer to Peer), activé par défaut. Cette faille permettrait à un pirate de collecter aisément des informations sur les usagers du service.

D'autre part, certaines associations de consommateurs américains, dont l'une porte le doux nom de Comittee to Fight Microsoft (Comité pour combattre Microsoft), ont accusé Microsoft d'utiliser ses consommateurs comme des cobayes testeurs de bugs. Elles réclament que la sortie de Vista soit reportée jusqu'à ce que le système soit totalement exempt de bugs et de vulnérabilités. Ce qui paraît difficilement réalisable et repousserait la sortie du nouvel OS aux calendes grecques…

Cerise sur le gâteau, Microsoft subit également les foudres de deux organisations chargées de promouvoir un logiciel médical baptisé… Vista ! Le 1 er août, Vista Software Alliance a lancé un appel sur son site Internet, expliquant que Vista était le nom d'un logiciel utilisé par les personnels médicaux s'occupant des vétérans américains. Selon la présidente de l'organisation, Barbara Boykin, le choix de Microsoft est un "affront fait à ceux qui prennent soin des vétérans de notre nation". Selon WorldVista, Microsoft ne pouvait pas ne pas avoir connaissance de ce logiciel…

Internet Explorer 7.0 : nouveautés fonctionnelles, mais pas d'interopérabilité
Fin juillet, Microsoft publiait également la première version bêta de son nouveau navigateur, Internet Explorer. Cette version 7.0 est censée combler les attentes des développeurs Web, qui rêvent d'interopérabilité entre les différents butineurs. Tiendra-t-elle ses promesses ?
Alors qu'elle devait initialement être mise à la disposition du grand public, cette bêta 1 a finalement été limitée aux testeurs officiels de Microsoft. Elle inclut un certain nombre de nouveautés fort attendues, comme la navigation par onglets ou le support de la technologie RSS. Une barre de recherche et un filtre anti-phishing sont également de la partie.

Sous prétexte de produire le navigateur le plus sûr possible, les ingénieurs de Microsoft ont négligé un élément essentiel aux yeux des développeurs de site : l'interopérabilité entre les différents navigateurs et le respect des standards en matière de conception Web. Ceux-ci rencontreront donc toujours des difficultés à élaborer des mises en page complexes donnant un rendu satisfaisant à la fois sous Firefox et sous Internet Explorer, pour ne prendre que les principaux.

Alexandre Laurent

  (Atelier groupe BNP Paribas - 25/08/2005)