Aux États-Unis, 130 millions de citoyens votent chaque année et 1,57 million d'organisations civiques les encouragent à s'exprimer au-delà des urnes. Si elles reposaient jusqu'alors sur d'anciennes technologies, la présidence de Barack Obama – de janvier 2009 à janvier 2017 – a encouragé l'usage des nouvelles technologies pour promouvoir la transparence, la communication et la collaboration entre citoyens, organisations et administrations publiques. Les CivicTech se sont depuis faites de plus en plus nombreuses... et efficaces.

À quoi ressemble l'écosystème américain nourri par ces start-up qui favorisent l'engagement ? Quels en sont les enjeux, l'impact et les difficultés ? Comment la technologie redonne-t-elle le pouvoir au citoyen ? Les réponses à ces questions (et bien d'autres encore) dans notre étude !

étude de l'atelier bnp paribas

can civic tech save democracy?

  • 15

    Déc 20 17

  • San Francisco

Rédigé par L'Atelier BNP Paribas