L'internaute chinois est un homme jeune qui préfère la messagerie instantanée à l'e-mail, qui n'achète que rarement en ligne, qui aime les sites de jeux, de musique et d'actualités. Ces...

L'internaute chinois est un homme jeune qui préfère la messagerie instantanée à l'e-mail, qui n'achète que rarement en ligne, qui aime les sites de jeux, de musique et d'actualités. Ces informations proviennent d'une étude de l'Académie Chinoise des Sciences Sociales à Beijing dont les résultats ont été dévoilés à l'Institution Brookings de Washington.

L'étude a été menée en février et en mars 2005 auprès de Chinois de cinq grandes villes : Beijing, Shanghai, Guangzhou, Chengdu et Changsha. Les sondés ont été choisis au hasard. Cet échantillon comprenait 2376 personnes dont 1169 internautes.

Les internautes chinois préfèrent la messagerie instantanée à l'email. "Je pense que les Chinois préfèrent le contact immédiat. Peu de Chinois utilisent le répondeur et l'e-mail c'est comme un répondeur. C'est pratique mais pas immédiat", explique Guo Liang, directeur de cette enquête. La moitié d'entre eux utilisent le net pour télécharger des musiques et des films.

Les achats en ligne restent rares en Chine. Trois quarts des internautes chinois n'ont jamais payé sur Internet et seulement 10 % d'entre eux font des achats plus d'une fois par mois. Quand ils achètent, ce sont des cartes de téléphone, des logiciels ou du matériel informatique. "Beaucoup d'utilisateurs n'ont pas confiance dans la qualité des produits achetés en ligne", explique Guo Liang,
Les hommes représentent les deux tiers d'une population de 100 millions d'internautes chinois, la deuxième au monde après les Etats-Unis. Le gouvernement a beaucoup insisté sur les bénéfices de la toile pour l'éducation et les affaires. Cependant, les internautes sont sous surveillance de la justice chinoise puisque des dissidents sont régulièrement condamnés...

(Atelier groupe BNP Paribas - 18/11/05)