Bonnes nouvelles pour le marché européen des technologies de l'information et de la communication. Selon l'Observatoire Européen des Technologies de l'Information (EITO)...

Bonnes nouvelles pour le marché européen des technologies de l'information et de la communication. Selon l'Observatoire Européen des Technologies de l'Information (EITO), la croissance du secteur sera de 4 % en 2005, contre 3,3 % en 2004 et 0,9 % en 2003 . L'Europe semble donc avoir tourné la lourde page des années 2001-2003, marquées par l'éclatement de la bulle Internet et la crise qui s'en est suivie.
Selon le rapport de l'EITO, la croissance est aujourd'hui nourrie par les investissements des entreprises, qui cherchent moins à réduire leurs coûts et plus à gagner en compétitivité par le biais des innovations. Sur le plan réglementaire, de nouvelles directives (accords de Bâle II et IAS) soutiennent le marché des logiciels. Du côté des services, l'externalisation des tâches est toujours le secteur avec la plus forte croissance et continue de tirer le marché vers le haut, tandis que les télécommunications sont nourries par les investissements dans le développement d'infrastructure ADSL et UMTS et dans la télévision numérique.
Globalement, l'Europe (les nouveaux membres de l'UE compris) devrait compter pour 32,1 % du marché mondial des TIC en 2005 (ou 33,8 % du marché mondial des TI et 30,7 % du marché mondial des télécommunications), malgré quelques décalages entre les pays de l'Union. C'est ainsi qu'en 2005, la croissance la plus forte en Europe s'observera en Irlande (+ 6,1 %) et en Grande-Bretagne (+ 4,6 %),
Parmi les nouveaux pays membres, la Pologne (+ 10,1 %) et les Pays baltes (9,2 %) enregistreront la plus forte croissance sur l'année 2005. A l'international, l'Europe devrait connaître en 2005 une croissance (+ 4,1 %) plus élevée que celle des Etats-Unis (+ 3,9 %) et que celle du Japon (seulement + 2,7 %). La croissance dans le reste du monde devrait atteindre un plus de 6,2 %, en particulier grâce à l'expansion du marché chinois des TIC.
Pour 2006 , l'EITO peut déjà se prévaloir d'un avis sur la croissance du marché : selon les analystes, elle serait de l'ordre de 4,9 %.
(Atelier groupe BNP Paribas - 02/03/2005)