Regarder une vidéo sur son ordiphone devient un usage commun en Europe. Un usage qui réjouit les annonceurs, notamment parce que l'appareil autorise une plus grande proximité avec le consommateur.

Sur les cinq principaux marchés du continent européen - Grande-Bretagne, France, Allemagne, Espagne et Italie - ce sont plus de 12 millions d'individus qui ont regardé cette année un programme vidéo sur leur téléphone mobile. Soit une progression de plus de 66 % entre juillet 2009 et l'été 2010. Et cela, plus particulièrement sur leur smartphone, relève la dernière étude MobiLens, publiée par comScore. "Les propriétaires d'ordiphones sont parmi les plus actifs, ce qui laisse présager une très forte croissance proportionnelle au nombre d'appareils qui devraient prochainement être mis sur le marché", relève Jeremy Copp, analyste chez comScore.

Des tablettes très prometteuses

"Sans compter bien évidemment que des terminaux comme l'iPad ou le Samsung Galaxy sont eux aussi très prometteurs pour accéder à des programmes et consommer de la vidéo en mobilité". Autant de tendances à ne pas ignorer pour les marketeurs. Car qui dit programmes, dit également formats publicitaires (le billboard, un écran court en entrée et en sortie de programme, et le film). "Aujourd'hui les usages sont en train d'exploser", explique à L'Atelier Jamil Hijazi, président de la régie mobile EGS Media. Selon lui,la publicité vidéo sur mobile a ceci de plus que ses cousines du web et de la TV, qu'elle peut se prévaloir d'une réelle proximité avec le consommateur.

Une proximité avec le consommateur

Et de conclure : "C'est cette efficacité qu'il s'agit de préserver, sans verser pour autant dans le côté intrusif qui pourrait nuire à la diffusion du message". Dans le détail, c'est en Espagne que l'on note la progression la plus spectaculaire, avec une hausse de 90 % de la consommation de vidéo sur mobile. Sur les formats qui emportent l'adhésion du public, c'est la vidéo à la demande qui arrive en tête, avec près de 8 millions d'adeptes. La Grande-Bretagne et l'Italie figurent parmi les plus gros consommateurs, avec 2,7 millions de clients recensés dans chacun des deux pays.