Les constructeurs ont intérêt à développer des sites adaptés à l'écran du téléphone. Avec une priorité : que ceux-ci soient ergonomiques et capables de fournir aux mobinautes informations et images de qualité.

Les fabricants automobiles ne doivent pas négliger le mobile

Lors de l'achat d'un véhicule, les individus sont de plus en plus à même d'utiliser leur téléphone pour obtenir des informations, a rappelé JD Power and Associates à l'occasion d'une table ronde organisée par le cabinet et dédiée au sujet. Selon le cabinet, si actuellement seuls 20 % des acheteurs visitent le site d'un fabricant ou d'un concessionnaire depuis leur combiné, ce chiffre devrait augmenter en parallèle de l'engouement pour les smartphones. D'où la nécessité pour les marques de parier sur ce support pour leur communication. C'est pourquoi le cabinet propose une suite de bonnes pratiques à respecter pour déployer un site capable d'attirer et de fidéliser les mobinautes.

Un site ergonomique

Car, souligne Arianne Walker, directrice de l'unité Recherche automobile chez JD Power and Associates, "disposer d'un site mobile n'est pas suffisant". Et d'ajouter : "ceux dont la navigation est satisfaisante seront plus à même de conduire les utilisateurs jusqu'à leur revendeur, ce qui est le but de ces interfaces". Parmi les recommandations, le cabinet conseille ainsi aux développeurs de limiter le nombre de manipulations et d'écrans à ouvrir pour accéder aux principales informations. Autre chose importante : celle de favoriser les informations aux messages marketing. Le choix du mobile traduisant une volonté d'obtenir rapidement plus de données sur un produit. Il rappelle aussi la nécessité de publier des textes courts et concis, regroupés dans de courts paragraphes pour ne pas rendre la lecture et la navigation fastidieuses.

Des critères similaires au web traditionnel

Mais aussi de proposer des images des véhicules de qualité et large. Cela afin de permettre à l'éventuel acheteur d'observer les détails du produit qu'il convoite. Autant de critères que le cabinet estime proches de ceux nécessaires lors de l'élaboration d'un site web. "Quand ils mettent au point un site mobile, les marketeurs doivent se concentrer sur les mêmes critères de satisfaction considérés comme primordiaux pour les sites traditionnels : simplicité d'accès à l'information et au contenu, qualité de la navigation, design et vitesse", poursuit Arianne Walker. Et d'expliquer que du coup cela devrait faciliter la tâche et encourager les professionnels à se lancer sur le support.