Les femmes représentent aujourd’hui 48 % de la population active en France. Pourtant, une centaine à peine des 2 000 entreprises de plus de 500 salariés, ont une femme comme PDG ou directrice ...

Les femmes représentent aujourd’hui 48 % de la population active en France. Pourtant, une centaine à peine des 2 000 entreprises de plus de 500 salariés, ont une femme comme PDG ou directrice générale (source INSEE). De plus, sur les 10 % des plus hautes rémunérations, le salaire des femmes ne représente que 75 % de celui des hommes. Le site de recrutement en ligne Cadremploi.fr (http://www.cadremploi.fr) vient de réaliser une étude sur 110 000 CV actifs de moins d’un an, issus de sa candidathèque, pour étudier l’emploi au féminin. Selon cette étude, 81 % des femmes sur cadremploi.fr ont moins de 35 ans, contre 65 % pour les hommes. 65 % d’entre elles ont un niveau d’expérience inférieur à 5 ans (48 % chez les hommes). 51 % des femmes sur cadremploi.fr ont un niveau supérieur ou égal à Bac+5 (53 % pour les hommes). En revanche, à niveau d’expérience égal, les femmes sont moins rémunérées que les hommes. 70 % des femmes avec un ou deux ans d’expérience touchent moins de 30 000 euros par an, contre 53 % pour les hommes. 7,1 % des femmes ayant plus de 20 ans d’expérience touchent plus de 80 000 euros annuels, contre 26,9 % pour les hommes. 6 % des hommes exercent une fonction de direction générale contre 1 % seulement des femmes. L’étude constate également des disparités de salaire plus ou moins importantes selon les régions. L’Auvergne et la Basse-Normandie enregistrent les écarts les plus importants. En revanche, c’est en Ile de France que les salaires sont les plus proches entre les deux sexes. Les femmes sont moins bien payées que les hommes dans les secteurs de l’agriculture, de l’armement et de l’immobilier. Les disparités sont quasiment inexistantes dans l’audit et la recherche. Les femmes prédominent dans les fonctions de marketing / communication (19 %, contre 7 % des hommes), d’administration / services généraux (9 % contre 1 %), de RH / formation (10 % contre 3 %). Les fonctions liées à l’informatique sont plus masculines (13 % des hommes, contre 5 % des femmes). Les fonctions les plus homogènes sont la logistique / achats (5 % des hommes, 4 % des femmes), l’audit et le conseil (7 et 8 %), la gestion / comptabilité et finance (10 % des hommes et des femmes). 55 % des femmes souhaitent travailler uniquement dans leur région, contre 35 % des hommes. 70 % des femmes mariées ne veulent pas quitter leur région, contre 55 % des femmes non mariées. 57,4 % des femmes avant 26 ans sont mobiles, 32 % seulement après 46 ans. 64,5 % des hommes affirment être mobiles après 46 ans, 70 % même au-delà de 55 ans. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 03/12/2002)