Et si Internet n'était plus l'apanage des hommes ? Une étude publiée par l'EIAA (European Interactive Advertising Association) affirme que les femmes européennes devraient passer plus de temps en...

Et si Internet n'était plus l'apanage des hommes ? Une étude publiée par l'EIAA (European Interactive Advertising Association) affirme que les femmes européennes devraient passer plus de temps en ligne que les hommes en 2007.
 
En 2005, l'EIAA évalue le temps passé en ligne à 11 heures par semaine pour les hommes contre 9 heures seulement pour les femmes. Le temps consacré au Web par les femmes a toutefois augmenté de 63 % ces trois dernières années, contre 54 % pour les hommes. L'EIAA estime donc que si cette tendance se poursuit, la gent féminine passera plus de temps en ligne en 2007 que les hommes. C'est pour le moment en France que les femmes "mènent la cadence" avec 11,4 heures connectées par semaine.
 
Les jeunes femmes et les mères de famille sont les principaux moteurs de cette croissance. Ainsi, en France, 77 % des 16-24 ans utilisent Internet une fois par semaine, tout comme 68 % des jeunes actives et 58 % des mères de famille.
 
Le déploiement de plus en plus important des accès haut débit est logiquement un facteur important de cet engouement des femmes pour la Toile. Aujourd'hui, 60 % des Européennes accèdent à Internet via une liaison haut débit contre seulement 17 % il y a trois ans.
 
"La popularité croissante du haut débit détermine clairement qui utilise Internet et comment. Il y a trois ans, 48 % des Européennes ne s’intéressaient pas au débit de leur connexion Web. Aujourd’hui, ce chiffre a chuté de 5 % et les femmes profitent pleinement de sa rapidité et de sa facilité d’utilisation dans de nombreux aspects de leur vie.", explique Michael Kleindl, président de l’EIAA avant de détailler les enjeux de cette constatation pour les annonceurs.
 
"Qu’il s’agisse de partager des opinions dans des blogs, de gagner du temps sur les achats hebdomadaires en passant des commandes sur Internet ou de communiquer plus efficacement par la messagerie instantanée, Internet est de plus en plus intégré au mode de vie actuel de la femme. Les consommateurs d’aujourd’hui ne se conforment plus aux stéréotypes précédents ; ils sont plus sophistiqués et exigeants. Internet offre aux annonceurs une opportunité considérable de mieux connaître leurs clients et d’interagir avec eux, ce qui leur permet, à terme, d’entretenir des relations plus étroites."
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 22/03/2006)