Le commerce en ligne se porte bien mais à la veille des fêtes de fin d'année, il semble se porter encore mieux ! Au troisième trimestre, le commerce en ligne a enregistré une hausse de 5,7 % aux...

Le commerce en ligne se porte bien mais à la veille des fêtes de fin d'année, il semble se porter encore mieux ! Au troisième trimestre, le commerce en ligne a enregistré une hausse de 5,7 % aux Etats-Unis pour atteindre 22,32 milliards de dollars sur la période allant de juillet à septembre. Par rapport au troisième trimestre 2004, c'est une hausse de 26,7 % qui a été enregistrée.

La popularité du commerce en ligne continue son ascension notamment grâce aux offres de gratuité des frais d'envoi, aux comparateurs de prix, à la confiance accordée aux moyens de paiement sur Internet. Mais cette année, l'augmentation du prix de l'essence s'ajoute aux arguments qui poussent les consommateurs à acheter en ligne. Plutôt que de prendre sa voiture et de faire la queue dans les magasins bondés, le consommateur se tourne vers les achats en ligne pour lesquels il n'a même pas à payer le frais postaux.

Aux Etats-Unis, parmi les grands bénéficiaires on trouve les géants Internet comme Amazon ou eBay mais aussi les grandes chaînes d'hypermarchés, Wal-Mart et Target. Les sites Internet des magasins physiques plaisent beaucoup aux consommateurs qui y voient une sécurité. Les objets peuvent être rendus ou échangés dans les magasins physiques.

Le succès du commerce en ligne est d'ailleurs illustré par les chiffres de la publicité en ligne. D'après des chiffres de l'Interactive Advertising Bureau (IAB) : pour la première fois au troisième trimestre 2005, les revenus de la publicité en ligne aux Etats-Unis ont dépassé les 3 milliards de dollars.

(Atelier groupe BNP Paribas - 24/11/05)