Alors que les consommateurs américains évaluent les différents types d'accès aux contenus vidéo, de nouveaux schémas apparaissent. La majorité paye encore pour regarder la TV mais certains délaissent le câble pour l'Internet haut-débit.

De plus en plus de foyers délaissent le câble au profit de la TV par Internet

 

Les habitudes télévisées des consommateurs se modifient rapidement et évoluent vers la TV Internet et la vidéo. De nombreux téléspectateurs souscrivent à la TV par Internet et abandonnent la TV payante traditionnelle : on compte actuellement 5,1 millions de foyers qui cumulent télévision hertzienne et Internet haut-débit, un accroissement de 22,8% par rapport à l'année dernière. Bien que neuf foyers sur dix payent encore pour la télé, cette évolution pourrait être la plus significative car elle reflète le passage de la télévision hertzienne à la télévision par Internet, et de plus en plus de ménages coupent le cordon de la TV payante. Avec 4,5%, les foyers TV hertzienne/ADSL représentent une petite partie de la population mais sont en croissance rapide et présentent des habitudes vidéo uniques. Ils regardent la vidéo en transit environ deux fois plus que tous les autres groupes, toutes plates-formes confondues, et ne regardent qu'à moitié autant la télévision.

Les appareils connectés génèrent de nouvelles habitudes

Du troisième trimestre 2008 au troisième trimestre 2011, le nombre de personnes regardant la vidéo sur Internet a augmenté de 21,7% et le temps qu'ils y consacrent de 79,5%. Les utilisateurs qui ont regardé la télévision avec une fonction de décalage ont augmenté de 65,9% et le temps consacré de 66,1%. Les téléspectateurs sur téléphones mobiles ont augmenté de 205,7% et, parmi eux, le temps y consacré a augmenté de 19,8%. Cette période de trois ans montre comment la façon de regarder la vidéo a évolué depuis le lancement du Nielsen’s Cross-Platform Report. Dans la même année, le temps consacré au petit écran a augmenté de 7,1% pour la vidéo Internet, de 13,8% pour la télévision à décalage et de 36,9% pour la vidéo mobile.  Internet, le décalage et la vidéo mobile sont relativement neufs et tous modifient le paysage de la vidéo sur demande, ayant atteint ce qu'on pourrait qualifier d'un niveau de pénétration stable.

Le haut-débit complète ou remplace la TV à abonnement payant

La connexion haut-débit devient-elle une alternative à la télévision payante ou détermine-t-elle, en fait, de nouveaux schémas d'utilisation? La question est complexe, mais l'enquête de Nielsen montre que le nombre de foyers cumulant TV hertzienne et Internet haut-débit a augmenté de 22,8% et que celui des foyers à télévision câblée et Internet sans ADSL a diminué de 17,1%. En d'autres termes, de plus en plus de foyers acquièrent la TV par Internet, y compris ceux qui payent déjà pour le câble ou le satellite. Les vitesses élevées d'Internet fournissent aux foyers qui ne disposent pas de la TV payante l'accès à du contenu suivant de nouveaux schémas d'utilisation, et donnent également, à un petit nombre d'abonnés à la télévision câblée ou à d'autres programmes de prime TV, l'option de soulager leurs dépenses.