Selon la dernière vague du baromètre d’image de la télévision câble et satellite, réalisé par Ipsos pour le magazine Stratégies, 72 % des français trouvent l’offre de la télévision numérique terres...

Selon la dernière vague du baromètre d’image de la télévision câble et satellite, réalisé par Ipsos pour le magazine Stratégies, 72 % des français trouvent l’offre de la télévision numérique terrestre « très ou plutôt » attractive, qu’ils soient ou non équipés du câble ou du satellite. En revanche, les abonnés sont plus critiques vis-à-vis de la télévision par câble et par satellite. 54 % d’entre eux la trouvent plutôt chère par rapport à l’offre de programmes (+ 9 points par rapport à septembre 2000). 69 % jugent la qualité des programmes inégale et 57 % estiment qu’il y a trop de rediffusion (+ 5 points). 45 % trouvent que l’offre de programmes est tellement abondante que l’on s’y perd (+ 7 points). 18 % seulement des français ont l’intention de s’abonner à court et moyen terme à la télévision par câble ou par satellite (22 % il y a un an). 61 % n’ont pas l’intention de s’abonner à la télévision par câble ou par satellite, dont 42 % « certainement pas » (+ 12 points). 29 % de ceux qui ont l’intention certaine ou probable de s’abonner pensent le faire avant six mois (- 6 points). Les motivations de s’abonner liées au contenu laissent plus de place aux motivations liées à des caractéristiques plus « techniques » de l’offre, comme la qualité du son et l’image numérique et la variété des chaînes. 40 % des français déclarent que l’offre cinéma correspond « tout à fait » à leurs motivations d’abonnement (- 9 points). Le sport enregistre, pour sa part, une baisse de 7 points. Les documentaires et l’offre jeunesse sont les seuls à maintenir leurs positions sur les motivations fortes d’abonnement. Bien que restant toujours à un niveau modeste, le paiement à la séance progresse de 8 points par rapport à septembre 2000. Eurosport demeure la chaîne la plus citée par les abonnés (39 %), loin devant Ciné Cinémas (29 %), RTL9, LCI, Planète et Paris Première (20 % chacun). (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 30/10/2001)