BNP Paribas Lease Group, spécialiste du financement de biens d’équipement professionnels par crédit-bail ou location financière, vient de publier les résultats de son enquête annuelle ...

BNP Paribas Lease Group, spécialiste du financement de biens d’équipement professionnels par crédit-bail ou location financière, vient de publier les résultats de son enquête annuelle de conjoncture, concernant les NTIC, réalisée auprès de 100 000 PME-PMI européennes de 6 à 200 salariés. La part consacrée aux NTIC dans l’investissement des PME-PMI françaises s’élève à 27 % en 2002 (- 3 points par rapport à 2001). Toutefois, la France demeure au-delà de la part mesurée en Allemagne, en Espagne et en Italie (20 % en moyenne sur ces trois pays). Avec 41 % des investissements consacrés aux nouvelles technologies, les Services sont toujours en tête des secteurs qui investissent, devant le commerce (25 %), l’industrie (20 %), le BTP (14 %) et le transport (5 %). Depuis deux ans, le nombre moyen d’ordinateurs par entreprise n’a pas évolué. Il reste à 10 en moyenne. Les entreprises ayant une activité à l’export disposent en moyenne de 20 ordinateurs, alors que celles qui n’en ont pas n’en disposent que de 8. La répartition par secteur d’activité reste inchangée : 15 pour les services, 12 pour le commerce de gros, 11 pour l’industrie, 4 pour le BTP et transport, 6 pour le commerce de détail. Au niveau régional, l’Ile de France se distingue avec un nombre moyen d’ordinateurs par entreprise de 17. En 2003, les PME-PMI envisagent d’acheter ou de louer plus de deux ordinateurs en moyenne. Le taux d’équipement en ordinateurs des PME-PMI du G4, employant de 6 à 9 salariés avec 0,6 ordinateur par personne est le double de celui des entreprises de 100 à 200 salariés. Les connexions en haut débit sont passées de 28 % des PME-PMI françaises en 2001 à 41 % en 2002 (+ 13 points). Ces nouveaux connectés proviennent pour 8 % du numéris et pour 5 % du modem simple. Le commerce de gros et les services sont plus équpés en haut débit que les autres. 64 % des entreprises de 100 à 200 salariés sont équipés en haut débit contre 35 % des entreprises de 6 à 9 salariés. L’Ile de France est la région la mieux équipée avec 67 %, alors que le taux d’équipement dans certaines régions peut chuter à 16 % comme en Auvergne. Dans le G4, la majorité des connexions reste en moyen débit : 58 % en 2002 contre 51 % en 2001, le solde se partage entre le haut débit (24 %) et le modem simple (22 %). L’usage de l’e-mail dans les PME-PMI françaises est passé de 73 % en 2000, à 80 % en 2001 puis à 84 % en 2002. Les PME de 20 salariés et plus l’utilisent davantage (87 %) que les moins de 20 salaréis (74 %). Les recherches d’informations professionnelles arrivent en second pour 68 % des entreprises et les relations clients-fournisseurs en troisième pour 60 %. 56 % des PME consultent aujourd’hui des comptes bancaires, contre 30 % en 2000. Les opérations bancaires progressent de six points par rapport à 2001 : 38 %. 55 % des PME-PMI françaises utilisent les sites de réservations, en particulier dans les services (63 %) et le commerce de gros (57 %). L’e-mail reste en tête des usages dans les PME-PMI du G4 avec 90 % d’entreprises l’utilisant. Les relations clients-fournisseurs arrivent ensuite pour 66 %, devant les recherches d’informations professionnelles pour 64 % et la consultation des comptes bancaires pour 53 %. Le taux d’équipement en site Internet des entreprises françaises passe de 45 à 52 %, en Italie de 55 à 63 % et en Allemagne de 60 à 67 %. L’Espagne conserve le même taux d’équipement qu’en 2001 : 45 %. Elle enregistre toutefois le plus fort taux de sites fermés : 5 % en 2002. Le site sert, comme en 2001, à assurer la notoriété de l’entreprise pour 79 % des patrons de PME-PMI françaises. Le commerce électronique reste stable à 17 %. Le taux se maintient à 21 % dans les services tirés surtout par les cafés,hôtels, restaurants (48 %). Pour 86 % des PME du G4, l’objectif de leur site est d’assurer la notoriété de l’entreprise, résultat conforme à celui des années précédentes. Le commerce électronique ne porte que sur 18 % des PME du G4, contre 21 % en 2001. Cette baisse affecte les quatre pays. L’Allemagne arrive en tête avec 24 % des entreprises vendant en ligne, contre 11 % seulement en Italie. 29 % des PME-PMI françaises ont perdu des données à cause d’une panne de matériel et 20 % à cause d’un virus informatique. 70 % seulement des PME déclarent avoir mis en place une mise à jour systèmatique des anti-virus. Les secteurs les plus touchés par les virus sont les services (23 %) et le commerce de gros (24 %). 85 % des entreprises de 6 à 200 salariés assurent la sauvegarde des données. Ce sont surtout les PME de l’industrie (88 %), des services (87 %) et du commerce de gros (94 %), alors que le BTP est en retard avec 75 % seulement des entreprises assurant une sauvegarde systématique des données. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 28/01/2003)