En partenariat avec l’Association des professionnels de la communication d’entreprise (Ujjef), Ipsos-Médiangles a mené une grande étude auprès de 1 900 salariés disposant d’un intranet ...

En partenariat avec l’Association des professionnels de la communication d’entreprise (Ujjef), Ipsos-Médiangles a mené une grande étude auprès de 1 900 salariés disposant d’un intranet. Premier constat : 27 % des salariés d’entreprises et d’administrations de plus de 500 salariés ne savent pas s’il existe ou non un intranet dans leur entreprise. Le principal frein à l’utilisation pour ceux qui dispose d’un accès à un intranet est de ne pas avoir une bonne idée du contenu. En comptabilisant les salariés utilisant leur intranet au moins une fois par trimestre, la France compte 3 millions d’intranautes sur les 7,7 millions de collaborateurs travaillant dans les entreprises et administrations de plus de 500 salariés, hors éducation nationale et armée. Une double fracture existe entre les salariés, face aux intranets. La première est « physique » : 20 % des salariés connaissant l’existence d’un intranet dans leur entreprise n’y ont pas accès. La deuxième fracture est « d’attitude » : parmi les salariés disposant d’un accès à un intranet, 55 % l’utisent plusieurs fois par jour ou au moins une fois par jour, 14 % une à trois fois par semaine, 4 % une à trois fois par mois, 2 % une à deux fois par trimestre, 6 % moins d’une fois par trimestre et 19 % jamais. Parmi les utilisateurs du web, 86 % utilisent leur intranet au moins une fois par trimestre, contre 51 % parmi les non utilisateurs du web. 57 % des intranautes utilisent leur intranet de plus en plus souvent, 42 % à un niveau égal, 1 % seulement de moins en moins souvent. Parmi les services les plus utilisés figurent les fonctions pratiques (annuaire), documentaires (fiches-produits ...), la communication interne (actualité de l’entreprise), le travail collaboratif (accès à l’agenda des collègues pour organiser des réunions), ainsi que les recherches d’ordre privé (météo, trafic routier ...) ou les informations données par les syndicats. Figurant au 3ème rang des rubriques les plus utilisées lorsqu’elles sont disponibles, les formalités liées au service du personnel n’arrivent qu’au 19ème rang des rubriques proposées sur Intranet par les entreprises. L’étude identifie 14 principaux apports permis par l’Intranet. Parmi les principaux : 75 % des utilisateurs reconnaissent que l’intranet leur a permis un meilleur suivi de l’actualité de l’entreprise, 71 % un gain de temps, 63 % une meilleure image de leur entreprise. Dans 25 % des cas, l’intranet est aussi accessible au domicile des salariés. Dans 13 % des cas, l’information sur l’intranet a entraîné une parution moins fréquente de certains journaux ou revues internes sur papier, voire à leur suppression. Sur les 18 critères de satisfaction analysés dans l’étude, cinq recueillent les plus mauvais scores. Ce sont la facilité de trouver une information recherchée, le repérage dans le site, la compréhension immédiate des nouveautés du site, le design et la mise à jour. 25 % des intranautes estiment que l’intranet est aussi trop cloisonné par de trop nombreux espaces réservés. Le suivi de l’actualité de leur métier, la mise en ligne de documents d’ordre technique, la formation en ligne et les outils de travail collaboratif avec d’autres salariés sont les quatre premiers services que les internautes souhaitent voir créer ou développer en priorité. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 13/12/2002)