Une étude réalisée entre le 2 mars et le 15 mai par le cabinet Novatris, à la demande de France Télécom, révèle qu’un internaute sur trois habite en région parisienne, soit 350 000 abonnés, ce qui...

Une étude réalisée entre le 2 mars et le 15 mai par le cabinet Novatris, à la demande de France Télécom, révèle qu’un internaute sur trois habite en région parisienne, soit 350 000 abonnés, ce qui place l’Ile-de-France en tête des régions. Un bandeau figurant sur différents sites du Web avertissait du sondage. Sur 22 511 personnes ayant répondu, 10 734 étaient franciliens. Sans surprise, la ville de Paris regroupe à elle seule près de 12 % des internautes (2 492 personnes ayant répondu). Les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines arrivent respectivement en 2ème et 3ème positions, puis viennent ensuite l’Essonne, le Val-de-Marne, la Seine-Saint-Denis, le Val d’Oise et en dernier la Seine-et-Marne. Majoritairement, ce n’est plus une nouveauté, l’internaute est jeune et masculin. Son âge moyen se situe autour de 30 ans. Si, les femmes ne sont seulement que 20 %, le rapport note “la situation évolue, car le nombre de femmes sur Internet augmente rapidement”. Plus de 56 % des sondés possèdent un accès Internet depuis moins d’un an, dont 40 % depuis moins de six mois. Plus des deux tiers envisagent d’acheter prochainement des produits sur Internet. Selon une étude récente de Benchmark Group, les sommes consacrées à la publicité sur Internet vont doubler en 1998 et atteindre 70 millions de F.

Toutefois, si Internet fait une remarquable percée chez les particuliers de l’Ile-de-France, il n’en va pas de même pour les communes de la région parisienne. Selon l’Association des maires de l’Ile-de-France (l’Amif), seules une trentaine de communes sur les 1 281 que comptent la région ont crée leur site Internet. Dans les neuf mois à venir, elles devraient être une centaine à suivre l’exemple des pionnières, comme Athis-Mons et Issy-les Moulineaux. (Le Parisien - 14/09/1998)