Plus de mauvaise surprise à réception de la facture de téléphone avec cette offre ''100% illimité'' de Frane Télécom. Pour 79 euros par mois (en plus du prix de l'abonnement), l'opérateur...

Plus de mauvaise surprise à réception de la facture de téléphone avec cette offre "100% illimité" de Frane Télécom. Pour 79 euros par mois (en plus du prix de l'abonnement), l'opérateur historique propose les appels illimités (24 heures sur 24 et 7 jours sur 7) depuis un poste fixe vers les mobiles ou les postes fixes, en France et à l'étranger.

Cette offre couvre la métropole, les DOM, l'Europe et l'Amérique du Nord. Un deuxième forfait, l'illimité soir et week-end (dès 18h00 en semaine et toute la journée les week-ends et jours fériés), est proposé au tarif de 59 euros par mois . En revanche, les appels vers les numéros spéciaux ne sont pas inclus.

Pour les pays qui ne sont pas couverts par ces deux offres, des tarifs préférentiels sont prévus. Par exemple, l'appel vers un fixe ou un mobile d'Algérie ou de Tunisie est facturé 28 centimes d'euros la minute, avec un coût de mise en relation de 11 centimes.

L'offre "100 % illimité", première mondiale selon France Télécom, n'est pour le moment disponible que pour les 150 000 premiers clients qui en feront la demande, manière pour l'opérateur de garder le contrôle sur ce pari commercial. Avant d'éventuellement étendre son offre, France Télécom doit en effet vérifier que les usagers n'exploitent pas le forfait au-delà de ses prévisions horaires et que la formule reste rentable.

Les autres opérateurs ont accueilli cette annonce en soulignant la nécessité d'un contrôle du respect des règles de la concurrence. L'Arcep (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes, anciennement ART) a donné son accord après s'être assurée que les autres acteurs du marché ont la possibilité de répliquer à cette offre, ce qui ne saurait tarder.

Ces forfaits illimités semblent terriblement attractifs, mais l'offre n'est rentable pour l'usager que si sa facture bimensuelle excède 186 euros (deux mois de forfait à 79 euros, plus deux mois d'abonnement à 14 euros). Autant dire que peu d'abonnés sont concernés.

Or ces boulimiques du téléphone lorgnent de plus en plus vers les solutions alternatives à la téléphonie traditionnelle comme la "voix sur IP". L'offre de France Télécom sera-t-elle assez attractive pour retenir les gros consommateurs?

(Atelier groupe BNP Paribas - 20/06/2005)