France Télécom vient d'annoncer l'ouverture d'un test commercial d'accès à Internet par satellite, d'une durée de 10 mois, auprès de 250 clients de plusieurs villes de province ainsi que de 70 éco...

France Télécom vient d'annoncer l'ouverture d'un test commercial d'accès à Internet par satellite, d'une durée de 10 mois, auprès de 250 clients de plusieurs villes de province ainsi que de 70 écoles en France. Ce test permettra d'évaluer les marchés professionnels et résidentiels, de mesurer les usages et d'étudier l'économie des différents services. Un abonnement mensuel de 301,50 F TTC sera payé par les abonnés, surtout professionnels (200 testeurs sur 250), des villes de Beauvais, Compiègne, Quimper et Vannes et les 70 écoles testant le service. L'opérateur se chargera des équipements (antenne, carte de réception satellite ...). Les internautes auront un accès rapide à Internet par voie descendante satellite et à des services "push". L'internaute passera par la voie téléphonique classique pour envoyer sa requête sur Internet. Les responsables de la filiale de France Télécom chargés du service GlobeCast, ont expliqué jeudi "d'une part la requête, généralement courte, ne nécessite pas la voie satellitaire, d'autre part, dans le sens "abonné vers Internet", la solution technique par satellite n'est pas encore au point". En revanche, la voie satellitaire permettra d'accélérer considérablement la réception des données (environ dix fois plus vite que le téléphone). Nicolas Dufourcq, le directeur de la branche Multimédia de France Télécom a indiqué "le satellite offre une rapidité comparable au câble et à l'ADSL, mais il n'y aura pas d'ADSL et de câble partout, d'où l'intérêt du satellite". (Information de l'AFP du 1er/04, parue dans Yahoo ! France - La Tribune 02/04/1999)